Le Forum Ésotérique Index du Forum
Le Forum Ésotérique
De la Parapsychologie aux Sciences Hermétiques, en passant par la magie, le spiritisme, la spiritualité, etc.
 
Le Forum Ésotérique Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

La fiction VS la réalité (ma petite histoire)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Ésotérique Index du Forum -> Ésotérisme / Paranormal / Occultisme -> Vos Expériences
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Memento
Débutant

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2017
Messages: 11
Sexe: Féminin
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Ven 5 Mai 2017 - 13:03    Sujet du message: La fiction VS la réalité (ma petite histoire) Répondre en citant

Bon, je me lance.

Si ce même sujet devait exister quelque part sur le forum, que les modérateurs n'hésitent pas à le verrouiller et à ne pas m'en vouloir si ça fait redondance...
J'enchaine directement sur ce sujet avant de tous vous lire. (de toute manière, vu les topics que vous avez, je vais avoir une longue et belle lecture à faire!)

C'est un sujet que j'avais abordé sur un autre forum mais ce forum a été fermé depuis.

Je me questionne sur l'existence des personnages de fiction dans d'autres univers. Ce qui nait de l'imaginaire de quelqu'un et que l'on va retrouver dans un film, bande dessinée, roman, etc... peut-il n'être qu'une vulgaire image dans l'esprit de son créateur ?
En lisant que la théorie des multivers est prise au sérieux par des scientifiques, je ne peux m'empêcher de me demander s'il n'existe pas d'autres univers où les fameux personnages fictifs existeraient? Nous-mêmes, sommes-nous peut-être issus de l'imagination de quelqu'un qui sait ?

Sur le forum où j'avais évoqué ce sujet, je m'étais questionnée sur une éventuelle rencontre que nous pouvions faire dans l'au-delà avec des personnages nous ayant marqué. Mais on m'avait répondu que notre esprit pouvait les faire se matérialiser, à la manière d'un hologramme mais qu'ils ne seraient pas conscients, pas vivants ... Cette probabilité est malheureusement quelque chose que je ne peux réfuter totalement. Il ne faut pas se voiler la face. Mais n'existe-t-il pas d'autres pistes ? Si la vie après la mort existe, si toutes ces choses extraordinaires arrivent et demeurent merveilleuses, pourquoi ce sujet serait-il proche de l'inexistant ?

C'est un sujet qui me tient à coeur depuis de très très nombreuses années (à fleur de peau car c'est l'intime absolu pour moi), sans que ça m'empêche de garder bien évidemment les pieds sur Terre et pleinement consciente de notre rôle dans la vie que nous avons choisie avant de venir au monde....

D'avance je vous remercie de vos réponses. Si certain(e)s sont curieux(es), je peux échanger avec eux en messages privés sur ce sujet, j'ai un peu du mal avec Internet mais c'est un outil qui permet quelque chose que je n'aurais jamais cru capable de faire il y a quelques années: avoir la chance d'échanger sur ce sujet ici avec vous. Smile

Un grand grand merci d'avance pour vos réponses et vos avis.
_________________
" Dominum Sui Esse "
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 5 Mai 2017 - 13:03    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
odin
Elève

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2016
Messages: 215
Sexe: Masculin
Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Ven 5 Mai 2017 - 16:18    Sujet du message: La fiction VS la réalité (ma petite histoire) Répondre en citant

Bonjour
Beaucoup de films sont fait a partir d'histoires vecues dans le passé et racontées par les animaux aux humains
L'homme invisible inspiration sortie astrale
L'arche de noé
Film hitchkoc peur sur la ville avec les oiseaux
Les animaux ont la memoire zncestrale
Revenir en haut
Mumiah
Apprenti

Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2017
Messages: 145
Sexe: Féminin
Poissons (20fev-20mar) 狗 Chien

MessagePosté le: Jeu 25 Mai 2017 - 18:43    Sujet du message: La fiction VS la réalité (ma petite histoire) Répondre en citant

je trouve ton sujet très intéressant mais je ne suis pas sûre d'avoir tout bien compris

par contre puis-je te demander pourquoi ce sujet te tiens tellement à coeur ?
_________________
Notre tâche est de devenir ce que nous sommes
Revenir en haut
Memento
Débutant

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2017
Messages: 11
Sexe: Féminin
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Mar 20 Juin 2017 - 20:49    Sujet du message: La fiction VS la réalité (ma petite histoire) Répondre en citant

Mumiah a écrit:
je trouve ton sujet très intéressant mais je ne suis pas sûre d'avoir tout bien compris

par contre puis-je te demander pourquoi ce sujet te tiens tellement à coeur ?



N'hésite pas à me dire ce que tu n'as pas bien compris et j'esseairai d'être un peu plus implicite... J'ai failli effacé mon topic mais ta petite réponse m'en a dissuadée. Smile
_________________
" Dominum Sui Esse "
Revenir en haut
Sharma
Apprenti

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mar 2017
Messages: 119
Sexe: Masculin
Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Mar 20 Juin 2017 - 21:22    Sujet du message: La fiction VS la réalité (ma petite histoire) Répondre en citant

Lorsqu'un ou plusieurs humains mettent beaucoup d'efforts dans quelque chose, cette chose peut devenir vivante. La civilisation en est un bon exemple. Certaines oeuvres d'art aussi.
Mais c'est vivant au sens d'actif. Par exemple, le tableau Guernica de Picasso peut tirer des larmes à qui sait regarder.
Je me demande parfois si d'imaginer une divinité pourrait lui donner une existence sur un plan spirituel, et plus on prie plus elle serait puissante...
Maintenant... Qu'un personnage soit incarné dans une autre réalité... C'est une autre affaire ! Je ne vois pas quel mécanisme plus ou moins logique pourrait aboutir à cela.
Revenir en haut
Memento
Débutant

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2017
Messages: 11
Sexe: Féminin
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Mer 21 Juin 2017 - 16:37    Sujet du message: La fiction VS la réalité (ma petite histoire) Répondre en citant

Sharma a écrit:
Lorsqu'un ou plusieurs humains mettent beaucoup d'efforts dans quelque chose, cette chose peut devenir vivante. La civilisation en est un bon exemple. Certaines oeuvres d'art aussi.
Mais c'est vivant au sens d'actif. Par exemple, le tableau Guernica de Picasso peut tirer des larmes à qui sait regarder.
Je me demande parfois si d'imaginer une divinité pourrait lui donner une existence sur un plan spirituel, et plus on prie plus elle serait puissante...
Maintenant... Qu'un personnage soit incarné dans une autre réalité... C'est une autre affaire ! Je ne vois pas quel mécanisme plus ou moins logique pourrait aboutir à cela.


Tes propos correspondent à ceux que je lis pour le peu que je trouve sur cette thématique. Souvent je me demande: si la perspective de vie après la mort, pourtant encore considérée par nos semblables comme purement spéculative, est ancrée dans nos esprits pour nous qui sommes sur ce forum comme une évidence, pourquoi sur ce sujet-là, la perspective ne serait-elle pas envisageable ?... Après, comme pour tout, je sais qu'il faut aussi envisager le cas contraire.
_________________
" Dominum Sui Esse "
Revenir en haut
Memento
Débutant

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2017
Messages: 11
Sexe: Féminin
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Mer 30 Aoû 2017 - 19:23    Sujet du message: La fiction VS la réalité (ma petite histoire) Répondre en citant

Je suis étonnée qu'il n'y ait pas plus de réactions à ce sujet. Après je n'impose rien à personne, mais dans le doute, si quelqu'un n'ayant pas encore réagi à ce topic avait sa petite théorie là-dessus ou bien certaines de ses lectures ou expériences évoquant ce sujet, je suis preneuse !....
Un grand grand merci d'avance à ceux et celles qui m'auront lu et déjà un grand merci à ceux qui l'ont déjà fait !
_________________
" Dominum Sui Esse "
Revenir en haut
Rainbow-Dragon
Débutant

Hors ligne

Inscrit le: 19 Jan 2017
Messages: 19
Sexe: Masculin
Balance (23sep-22oct) 兔 Lapin

MessagePosté le: Ven 1 Sep 2017 - 03:15    Sujet du message: La fiction VS la réalité (ma petite histoire) Répondre en citant

Bonjour !

(bon je passe pas souvent dans le coin mais j'avais envie de répondre)

Je regarde actuellement un animé qui pourrait vaguement t'intéresser, Re:Creators. L'idée de base est simple, des personnes d'anime qui se retrouvent mystérieusement dans un équivalent de notre monde. Ils rencontrent leurs créateurs, bref j'ai trouvé cette série plutôt sympathique. Malgré quelques petits défauts, c'est plutôt agréable à suivre.

Les questions que tu te posent sont compréhensibles.

Il est vrai que, logiquement, on peut se demander à quel point ces univers créés peuvent être réels.

L'idée qu'ils soient conscient et réellement vivants est à la fois excitante et terrible. Excitante, car qui n'aimerais pas rencontrer ses personnages favoris ?
Mais terrible, car selon les histoires, certains ont eu à souffrir terriblement à cause de leur créateur.

Après, bon, ce n'est principalement que de la théorie.

Personnellement, j'aime à penser que tout est réel. Que nous vivons comme dans un rêve commun, similaire à ceux que nous faisons la nuit. Enfin, c'est mes croyances personnelles. Je pense que notre monde (ou univers) est simplement un rêve, et qu'énormément de rêves coexistent en même temps.
Et donc que tout ce qui a jamais été créé, pensé ou imaginé, existe quelque part, vivant sa propre vie.
Vivant peut-être les aventures de leurs histoires.

Le soucis, c'est que peut importe que l'on y crois totalement ou non, on a aucun indice, rien qui peut nous indiquer que c'est ainsi ou non. Même pas le début d'une piste.

Je veut dire, personnellement j'adhère pas mal à certaines croyances liés au chamanisme. Certains disent que les humains auraient une sorte de point d'ancrage dans le dos, qui servirait à naviguer entre les mondes.
L'idée c'est que pour la plupart ce point serait bloqué sur notre réalité actuelle. Et que ce point bougerais à certains moments (en résumé nous changerais d'univers), lors des rêves, de voyages astrals, et même lors de certains moments ou on passe en mode automatique.

Et je dois dire que j'aime bien cette idée. Après, peut-être qu'au final j'ai juste envie de penser que mes rêves n'étaient pas que des fabulations de mon cerveau, et que les mondes que j'ai vu étaient réels.
Néanmoins, si c'est le cas, vive les cauchemars...

En tout cas le sujet est vaste.

Pour des rencontres dans l'au-delà avec des personnages qui nous ont marqués, oui très probablement. Pour ce qui est des personnages "fictifs", c'est moins probable, je pense. Enfin, ce n'est qu'une supposition.


@Sharma, et en réponse aussi au post de Memento : ce dont tu parle me fait penser aux égrégores. J'ai personnellement pu vérifier que j'étais capable de donner une certaine réalité et même indépendance à une entité crée de toutes pièces, en travaillant assez sur le sujet.

Il suffit d'assez de volonté. Les croyances sont sources de naissances, à mon avis.

Plus on accorde du crédit à quelque chose, et plus ça peut grandir. Même si ça ne marche pas sur tout, ça marche surtout sur les créations (égrégores).

Je sais que par exemple, à une période de ma vie, je pétais un peu un câble dans ma tête, et je me persuadais que rien n'était réel. A force de me concentrer quasiment tout le temps sur cette pensée, j'ai commencé à voir l'équivalent de bugs graphiques.
Comme si à certains endroits quelquefois le voile tombait et montrait que ce n'était que du vide, tel un hologramme.

D'ailleurs, c'est peut-être un peu hors-sujet, mais savez-vous que les atomes sont composés à 99,9999....% (y'a beaucoup de 9), de vide.
C'est à dire que la table sur laquelle je m'appuie en ce moment, le clavier sur lequel je tape, l'écran devant moi, et même moi-même.... tout ça est en grande majorité pas là. Principalement c'est du vide.

Je m'appuie sur du vide, et je suis en grande partie du vide.

Si c'est pas quelque chose d'incroyable ça, déjà !
Revenir en haut
Memento
Débutant

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2017
Messages: 11
Sexe: Féminin
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Dim 10 Sep 2017 - 09:11    Sujet du message: La fiction VS la réalité (ma petite histoire) Répondre en citant

Rainbow Dragon, déjà merci pour ton intervention .... je me suis régalée de te lire !

Je vais répondre point par point;

- Pour l'anime que tu me conseilles, ça me rappelle un épisode du dessin animé Spiderman des années 90 où le dernier épisode était exactement dans la même veine. L'homme araignée passait dans différentes versions de son monde jusqu'à arriver dans notre réalité à nous, découvrir qu'il est un héros de bande dessinée et il remercie même Stan Lee de l'avoir créé pour faire rêver les enfants. Bref, magnifique ! Smile

- Dans le désir de rencontrer des personnages fictifs que l'on aime, il y a aussi le fait qu'il y en a des pas sympas, des très mauvais qu'on aimerait sûrement pas croiser mais l'univers fictif est comme le nôtre: peuplé de bons et de moins bons. (si tant est qu'il y ait une notion concrète du bien et du mal mais c'est un autre sujet...)

- Oui en effet, on n'a pas d'indices, rien qui ne nous laisse penser que la fiction pourrait être réelle dans un autre univers, une autre dimension.
Mais je repense encore une fois à Joan Sfar à qui on demandait pourquoi certains de ses personnages revenaient régulièrement. Il avait répondu: "Parce que ces personnages ont des choses à dire, je ne fais que retransmettre". Et si ce n'était pas une métaphore ?

- Il y a encore dix ans, je pensais que c'était peut-être pure fiction de m'imaginer qu'il y ait une après vie... Maintenant que c'est une quasi-certitude pour moi (et ce sans avoir forcément vécu d'expériences dites 'paranormales'), je me demande si l'au-delà est si limité que ça, si tout ce que nous créons, imaginons, ne prend pas vie quelque part ? Ce n'est pas si incohérent quand on y pense. Dans la mesure où nos pensées, nos émotions influent sur le monde mais aussi sur l'au-delà dans lequel nous irons, pourquoi cela aurait-il de l'incohérence ?

Il y a beaucoup de sujets qui sont traités sur l'après-vie et je m'étonne que ce sujet-là ne soit pas du tout exploré et pris en dérision quand déjà même la notion de vie après la vie reste encore une question malgré tout .... Smile

Ce que tu décris de tes ressentis c'est que l'émotion que tu as, ta perception du monde va faire que le monde qui t'entoure, plutôt ton monde, sera fat à partir de tes croyances, et du coup apparaissent ce que tu appelles des bugs graphiques puisque tu t'es fortement convaincue que rien était réel.

Peut-on créer des êtres par la simple force de la pensée, en les dessinant, en les plaçant dans des films, des romans ? Oui, je pense que ça n'est pas impossible ...

Est-ce que certains et certaines d'entre vous connaitraient quelques ouvrages qui abordent, même brièvement, cette idée ?...
_________________
" Dominum Sui Esse "
Revenir en haut
MAGNOLIA
Maître

En ligne

Inscrit le: 22 Juil 2014
Messages: 2 708
Sexe: Féminin
Sagittaire (22nov-21déc) 狗 Chien

MessagePosté le: Dim 10 Sep 2017 - 09:53    Sujet du message: La fiction VS la réalité (ma petite histoire) Répondre en citant

Toutes les pensées ont une forme. L'imagination aidant, on peut se créer des êtres et des situations fictives qui ne durent que le temps que l'on leur attribue.

Les exemples que tu donnes les révèlent bien : romans, films, dessins, etc......

Les questions sur l'après-vie ont été souvent évoquées dans les sujets du forum.

Les Plans invisibles n'ont pas de limitation à proprement parler. Ils sont innombrables.
_________________
A vouloir tout savoir, on finit par se perdre surtout si on n'est pas prêt à recevoir l'information et à en avoir la compréhension de son interprétation.
RECEVOIR UN SAVOIR ET SAVOIR LE RECEVOIR
Revenir en haut
Memento
Débutant

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2017
Messages: 11
Sexe: Féminin
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Dim 10 Sep 2017 - 13:42    Sujet du message: La fiction VS la réalité (ma petite histoire) Répondre en citant

MAGNOLIA a écrit:
Toutes les pensées ont une forme. L'imagination aidant, on peut se créer des êtres et des situations fictives qui ne durent que le temps que l'on leur attribue.

Les exemples que tu donnes les révèlent bien : romans, films, dessins, etc......

Les questions sur l'après-vie ont été souvent évoquées dans les sujets du forum.

Les Plans invisibles n'ont pas de limitation à proprement parler. Ils sont innombrables.


Je ne parlais pas de ce forum mais de manière générale. De manière générale, le commun des mortels ne s'imagine même pas que l'après-vie puisse exister et quand on l'apprend et on l'acquiert comme vous tous ici et moi l'avons acquis, ça change le regard que nous avons sur les choses...
Et de là, j'en venais à proposer cette réflexion: si l'au-delà est concret, pourquoi le reste ne le serait pas ?... Smile
_________________
" Dominum Sui Esse "
Revenir en haut
Rainbow-Dragon
Débutant

Hors ligne

Inscrit le: 19 Jan 2017
Messages: 19
Sexe: Masculin
Balance (23sep-22oct) 兔 Lapin

MessagePosté le: Dim 10 Sep 2017 - 14:34    Sujet du message: La fiction VS la réalité (ma petite histoire) Répondre en citant

Memento a écrit:
Rainbow Dragon, déjà merci pour ton intervention .... je me suis régalée de te lire !


Bah c'est un plaisir. Merci Smile
J'aime bien te lire aussi Okay

Memento a écrit:
Pour l'anime que tu me conseilles, ça me rappelle un épisode du dessin animé Spiderman des années 90 où le dernier épisode était exactement dans la même veine. L'homme araignée passait dans différentes versions de son monde jusqu'à arriver dans notre réalité à nous, découvrir qu'il est un héros de bande dessinée et il remercie même Stan Lee de l'avoir créé pour faire rêver les enfants. Bref, magnifique ! Smile

Effectivement ! Stan Lee semble être quelqu'un d'assez joueur, faisant des apparitions dans beaucoup de ses films et comics. J'aime beaucoup l'idée du créateur rencontrant sa création, et tentant d'expliquer pourquoi les choses sont telles qu'elles sont.


Memento a écrit:
- Dans le désir de rencontrer des personnages fictifs que l'on aime, il y a aussi le fait qu'il y en a des pas sympas, des très mauvais qu'on aimerait sûrement pas croiser mais l'univers fictif est comme le nôtre: peuplé de bons et de moins bons. (si tant est qu'il y ait une notion concrète du bien et du mal mais c'est un autre sujet...)


Là, c'est à chacun de faire son opinion. Personnellement j'essaye de ne pas trop utiliser les termes gentil/méchant et bon/mauvais. C'est un peu manichéen (mais certaines créations sont très manichéennes et ce n'est absolument pas dérangeant).
Je préfère dire que chacun a des objectifs différents. On peut penser à des contradictions comme dans Death Note par exemple (pas le film, le manga).
Les deux protagonistes principaux ont pour objectif la justice, ils veulent rendre le monde meilleur. Néanmoins les deux ont des visions très opposées de la justice : l'un mets en prison les criminels et l'autre veut les tuer tous, afin qu'il n'y ai plus le moindre criminel sur terre.
Forcément celui qui veut les tuer est considéré comme "méchant", déjà parce qu'il a le désir de tuer et aussi car il utilise un livre pour le faire à distance. Et aussi parce qu'il pars très vite dans un délire de "je vais devenir un dieu".
Et puis, si un jour il apprends à propos de la réincarnation toute son idée tombe à l'eau.


Memento a écrit:
- Oui en effet, on n'a pas d'indices, rien qui ne nous laisse penser que la fiction pourrait être réelle dans un autre univers, une autre dimension.
Mais je repense encore une fois à Joan Sfar à qui on demandait pourquoi certains de ses personnages revenaient régulièrement. Il avait répondu: "Parce que ces personnages ont des choses à dire, je ne fais que retransmettre". Et si ce n'était pas une métaphore ?


Si je peut me permettre, j'ai pas mal écris dans ma vie. Je suis jamais allé très loin dans ce que j'écrivais (je crois que 100 pages environ c'est mon record).
J'aime beaucoup cette idée, des personnages qui prennent vie d'eux-mêmes.
Et je dois dire que c'est plutôt véridique.
Le fait est que ça se rapproche beaucoup de ce dont je parlais plus haut, les égrégores.
On crée un personnage, en lui donnant une façon de réagir, des mimiques, des objectifs, une apparence, etc... Et souvent on ajoute de nous dedans, car cela nous permet de parler ou de penser à des choses de notre propre vie, de ce qu'on connait le mieux.
Avec le temps on ajoute des détails, de plus en plus, menant à définir de plus en plus clairement le personnage et son apparence. Le monde que l'on crée gagne de l'importance, et occupe l'esprit au long de la journée.
Si derrière en plus l’œuvre final touche ceux qui la lisent/voient/etc...
Ça ne m'étonnerais pas que cela mène à la création d'un égrégore (ou esprit, car un égrégore ce n'est qu'un esprit qui a été créé par les souhaites et la volonté d'humains).
Il est clair qu'en tout cas les personnages deviennent vivants, au moins dans l'esprit de celui qui les as créés.
Je sais que dans une situation, si je veut que mon personnage fasse telle chose et que ça ne lui correspond pas, il va me le dire sans hésiter. Comme s'il étais vraiment là, vivant dans une partie de mon cerveau, avant d'être relâché et de se "nourrir" de l'amour que peuvent avoir les gens pour ce personnage.
Si les lecteurs ou visionneurs trouvent eux aussi le personnage vivant, dans ce cas cela ne fera qu'aider.
Enfin, c'est comme ça que je vois les choses.
Je peut me tromper. Mais je pense qu'ainsi il est probable que l'on donne réalité et vie à ce qui n'est à la base qu'inventions (dépendant malgré tout du vécu et de l'histoire de la personne qui écris, et de ce qu'elle veut écrire aussi).


Memento a écrit:
- Il y a encore dix ans, je pensais que c'était peut-être pure fiction de m'imaginer qu'il y ait une après vie... Maintenant que c'est une quasi-certitude pour moi (et ce sans avoir forcément vécu d'expériences dites 'paranormales'), je me demande si l'au-delà est si limité que ça, si tout ce que nous créons, imaginons, ne prend pas vie quelque part ? Ce n'est pas si incohérent quand on y pense. Dans la mesure où nos pensées, nos émotions influent sur le monde mais aussi sur l'au-delà dans lequel nous irons, pourquoi cela aurait-il de l'incohérence ?

Il y a beaucoup de sujets qui sont traités sur l'après-vie et je m'étonne que ce sujet-là ne soit pas du tout exploré et pris en dérision quand déjà même la notion de vie après la vie reste encore une question malgré tout .... Smile


J'avoue que tu pique ma curiosité là.
En vérité des expériences qu'on peut considérer comme paranormales, j'en vis depuis longtemps. Mon plus vieux souvenir, c'était ma première expérience "paranormale".
Ayant toujours vécu là-dedans, je sais pas à quoi ça peut ressembler pour quelqu'un qui n'a jamais vécu ce genre de choses. Ça dois être assez différent je pense.
Par exemple, quand on me demande si je crois aux esprits, je sais pas quoi répondre. J'ai juste envie de dire, j'y crois pas vraiment c'est mon quotidien donc à ce niveau-là ce n'est plus une histoire de croyances.
On peut discuter de mon état mental, de ma vue, de ma prise éventuelle de drogues, de comment j'étais réveillé, de si ce sont vraiment des esprits et pas totalement autre chose. Ça ne me dérange pas.
J'ai moi-même beaucoup douté et ai tenté de savoir si j'avais pas un soucis, un dérèglement ou quoi..

Bref. Sache qu'en tout cas je rejoins ton point de vue.
Certaines religions/certains cultes parlent de différents plans d'existence.
Je pense qu'on pourrait considérer qu'il pourrait exister par exemple un plan entier dédié aux créations nées de l'esprit humain.
Après, si l'on prends l'exemple de quelqu'un qui est mort très seul, étant très attaché à un personnage en particulier, je pense qu'il serait possible que ce personnage soit appelé afin de guider l'âme.
Dans l'idée que le défunt soit accueilli par quelqu'un qui lui est familier et avec qui il se sent en confiance.

Il est vrai que ce sujet est extrêmement peu traité.
Je t'avouerais que de nombreuses fois, dans des jeux vidéos surtout, je me suis demandé si le personnage que je contrôlais était vivant. S'il souffrait quand je ratais une esquive et que je prenais un coup, s'il mourrait vraiment lors d'un game over, condamné à se relever à chaque fois jusqu'à ce que le jeu soit terminé.

Au final, je n'ai pas arrêté les jeux-vidéos. Et si j'y joue, c'est que je trouve quelque chose qui me parle et qui me plait. C'est la même pour des personnages, peut importe de quoi ils sont tirés. Si tu les ressens comme étant vraiment là avec toi lorsque tu les rencontre/retrouve, c'est réel. Peu importe que ça ne soit que dans ta tête ou qu'il n'aient pas de réalité physique.
Peu importe que ça soit devant un écran ou un livre.
Si ça a une réalité pour toi dans l'instant, c'est réel. Même si ce n'est que pour toi, et qu'un bref instant.
Tu peut questionner la réalité de l'instant. Pourtant, on ne pense jamais à questionner la réalité des choses lorsqu'elles sont là. Seulement après.
Je pense que ça veut déjà tout dire.

Pour la réalité de la vie après la vie, je pense que l'une des preuves les plus évidentes que l'on ai est une maxime, souvent citée en cours de physique-chimie au collège : "Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme" (ça viens de Lavoisier).
Cela signifie que les atomes qui nous composent, et ceux qui composent tout ce qui est autour de nous, ont le même âge que l'univers.
Ça ne prouve rien, en soi. Mais je trouve que c'est déjà pas mal.


Memento a écrit:
Ce que tu décris de tes ressentis c'est que l'émotion que tu as, ta perception du monde va faire que le monde qui t'entoure, plutôt ton monde, sera fat à partir de tes croyances, et du coup apparaissent ce que tu appelles des bugs graphiques puisque tu t'es fortement convaincue que rien était réel.

Peut-on créer des êtres par la simple force de la pensée, en les dessinant, en les plaçant dans des films, des romans ? Oui, je pense que ça n'est pas impossible ...

Est-ce que certains et certaines d'entre vous connaitraient quelques ouvrages qui abordent, même brièvement, cette idée ?...


Bon j'ai assez répondu plus haut je pense Smile

Pour des ouvrages abordant le sujet, par contre... Honnêtement, j'en connais très peu malheureusement.
Je pense par exemple à l'histoire sans fin... forcément un film ou des personnages de livres communiquent avec le lecteur et l'emmènent dans leur monde, j'aurais difficilement pu le zapper Mr. Green
Ha, j'ai beau réfléchir, j'en vois pas !
Pourtant je suis sûr et certain qu'il y en a d'autres...
Ha si, rapidement il y a le film Qui veut la peau de Roger Rabbit, qui mélange des vrais acteurs avec des personnages de dessin animé. Je suis pas sûr que ça corresponde vraiment.
Bon courage dans tes recherches en tout cas !


Edit : Pavé César ! Désolé pour la longueur Laughing
Revenir en haut
Memento
Débutant

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2017
Messages: 11
Sexe: Féminin
Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Dim 10 Sep 2017 - 20:07    Sujet du message: La fiction VS la réalité (ma petite histoire) Répondre en citant

C'est un régal de lire un pavé sur ce sujet alors vas-y, tu peux y aller !

Je sais pas trop comment on fait pour reprendre les citations point par point comme tu l'as fait alors je vais faire ça à l'ancienne.

Je me demande jusqu'à quel point un personnage fictif peut être considéré comme tel. Je repense à un personnage que j'avais adoré quand j'étais gamine et que j'aime toujours beaucoup aujourd'hui.
Petite, j'adorais Jafar d'Aladdin là où absolument toutes mes petites camarades adoraient les héros, mais passons.
Ce personnage, j'avais une admiration inexplicable. Ne me demande pas pourquoi.
Dans le deuxième film consacré uniquement au retour de Jafar, il passe l'arme à gauche, comme n'importe quel méchant. Et bien quand j'étais gamine, je l'ai mal vécu. C'était un drame pour moi. J'étais vraiment malheureuse. Puis il y a eu la série animée d'Aladdin qui passait à la télé et j'avais l'impression que même si ce personnage était absent, il restait terriblement présent. Un peu comme un défunt. J'avais expérimenté une parcelle de ce qu'est le deuil, même si ce n'était qu'un personne fictif. Ayant malheureusement vécu un véritable deuil, je peux me permettre de faire un parallèle. Ce personnage m'a appris malgré lui ce que ça fait quelqu'un qui meurt, qui n'est plus là, qui ne reviendra pas. Tu regardes aussi certains personnages de fictions qui guident les enfants, les influencent dans leur futur métier, dans leurs décisions etc.
Pour les personnages de jeux vidéos, ça m'est arrivé aussi de me poser la même question que toi (notamment ce malheureux Abe qui se fait exploser la tronche dans le jeu l'Odyssée d'Abe sur la PS1, si tu as la trentaine, tu verras de quel jeu je parle! Wink )

Quand tu dis aussi que tu ne peux pas faire faire ce que tu veux à ton personnage, il s'imposera à toi, je ne suis pas surprise. Il est vivant, quelque part. Les scientifiques parlent des multivers où il y aurait des clones de nous-mêmes, alors !...


"Après, si l'on prends l'exemple de quelqu'un qui est mort très seul, étant très attaché à un personnage en particulier, je pense qu'il serait possible que ce personnage soit appelé afin de guider l'âme."
Ce que tu dis ne peut que me foutre le frisson. Pas le mauvais frisson, mais ça me fait du bien de lire ça. Ça me touche terriblement. Qu'est-ce qui te fait dire, ressentir ça ? Je serais curieuse de savoir, ça m'intrigue beaucoup.

Quand je parlais de livres, je pensais surtout à des livres traitant de spiritualité et de l'après-vie, qui mentionneraient même brièvement cette notion d'existence de la fiction dans certains plans de l'au-delà ...

A mon tour désolée du pavé ...
_________________
" Dominum Sui Esse "
Revenir en haut
Rainbow-Dragon
Débutant

Hors ligne

Inscrit le: 19 Jan 2017
Messages: 19
Sexe: Masculin
Balance (23sep-22oct) 兔 Lapin

MessagePosté le: Sam 16 Sep 2017 - 14:18    Sujet du message: La fiction VS la réalité (ma petite histoire) Répondre en citant

Bon, me revoilà !

Désolé du temps de réponse ! La forme ?

Memento a écrit:
C'est un régal de lire un pavé sur ce sujet alors vas-y, tu peux y aller !


Bah écoute merci ^^ J'écris souvent des pavés sur un peu tous les sites sur lesquels je passe, et bon d'habitude ça décourage les gens plus qu'autre chose.

Memento a écrit:
Je sais pas trop comment on fait pour reprendre les citations point par point comme tu l'as fait alors je vais faire ça à l'ancienne.


En fait c'est pas hyper compliqué, si ça t'intéresse de savoir. Y'a un bouton quand tu écris un message, juste après les icônes pour aligner le texte (c'est juste au-dessus de là ou tu commence à écrire). Ca ressemble à des guillemets comme symbole.
Tu sélectionne le texte de la personne que tu veut citer, ça rajoute des balises [quote ] [/quote ] (j'ai rajouté des espaces sinon ça fait une citation direct).
Et après pour compléter, dans la première partie tu peut rajouter quote="pseudo". Et t'a juste à écrire le pseudo de la personne que tu cite, si t'en a envie.
Enfin bref, honnêtement fait comme ça t'arrange. C'est surtout que des fois c'est plus pratique pour répondre aux gens point par point.

Memento a écrit:
Je me demande jusqu'à quel point un personnage fictif peut être considéré comme tel. Je repense à un personnage que j'avais adoré quand j'étais gamine et que j'aime toujours beaucoup aujourd'hui.
Petite, j'adorais Jafar d'Aladdin là où absolument toutes mes petites camarades adoraient les héros, mais passons.
Ce personnage, j'avais une admiration inexplicable. Ne me demande pas pourquoi.
Dans le deuxième film consacré uniquement au retour de Jafar, il passe l'arme à gauche, comme n'importe quel méchant. Et bien quand j'étais gamine, je l'ai mal vécu. C'était un drame pour moi. J'étais vraiment malheureuse. Puis il y a eu la série animée d'Aladdin qui passait à la télé et j'avais l'impression que même si ce personnage était absent, il restait terriblement présent. Un peu comme un défunt.


Je comprends totalement.
Ca me fait penser à Dr Who, série qui joue totalement là-dessus. Le personnage principal, dans l'idée, est un seigneur du temps qui peut se régénérer lorsqu'il meurs. Mais il change d'apparence, donc à chaque fois on change d'acteur. Et c'est assez terrible en soi, parce qu'au final on a juste le temps de faire connaissance avec ce nouveau Docteur, de voir un peu les différences avec celui d'avant, de commencer à voir tout le potentiel de ce docteur et toute la puissance qu'il peut dégager lorsque le truc et lancé.
Et là, baaaam. Fin de la saison, nouveau docteur.
C'est à mon avis fait exprès. Justement, pour le parallèle avec la vie. L'idée que tout au final finis par changer, par mourir et renaître, d'une certaine façon. Et qu'il faut l'apprécier, et apprendre à aimer ce qu'il y a autour de nous avant qu'on ne puisse plus en profiter. Et accepter le changement lorsqu'il arrive.

Malheureusement, je pense que peu ont compris la série vraiment. Justement car le prochain docteur est une femme, et que beaucoup ont déclaré qu'ils arrêtaient de suivre la série à cause de ça. Pour une série qui prône l'ouverture d'esprit, c'est un comble Laughing

Mais sinon, pour en revenir à ton message, il m'arrive souvent d'être plutôt affecté par les fins de série. C'est surtout l'idée de se dire que c'est la fin, et que ce personnage est terminé et ne vivra jamais de nouvelles aventures. C'est certes souvent mieux comme ça. N'empêche que certains personnages, les voir disparaître d'un coup comme ça, c'est toujours plutôt déprimant.

Le parallèle avec un défunt est bien trouvé, étant donné qu'effectivement c'est la même chose mais d'une façon moindre (enfin, dépend, si la série dure depuis des années et que tu regarde des épisodes souvent, ça peut avoir un impact plutôt puissant... je pense par exemple à One Piece, qui comporte 804 épisodes actuellement).
Tout comme la mort d'un parent très éloigné dans la famille n'aura pas un impact aussi fort que le décès de quelqu'un avec qui l'on passe beaucoup de temps et qu'on vois tous les jours.

Memento a écrit:
J'avais expérimenté une parcelle de ce qu'est le deuil, même si ce n'était qu'un personne fictif. Ayant malheureusement vécu un véritable deuil, je peux me permettre de faire un parallèle. Ce personnage m'a appris malgré lui ce que ça fait quelqu'un qui meurt, qui n'est plus là, qui ne reviendra pas. Tu regardes aussi certains personnages de fictions qui guident les enfants, les influencent dans leur futur métier, dans leurs décisions etc.
Pour les personnages de jeux vidéos, ça m'est arrivé aussi de me poser la même question que toi (notamment ce malheureux Abe qui se fait exploser la tronche dans le jeu l'Odyssée d'Abe sur la PS1, si tu as la trentaine, tu verras de quel jeu je parle! Wink )


Les personnages de fictions aident beaucoup, à mon avis. On vois les choses incroyables qu'ils réalisent, et ça inspire.
C'est un peu le même principe qu'un étendard, ou un hymne. C'est censé inspirer la force et la puissance à ceux qui le voient. Sauf que là, en voyant une série ou autre, ont est inspiré par la personnalité et l'histoire des personnages.
Étant humains, ont a tous un gros processeur qui a une grande capacité de mime.
En vérité, on apprends en observant les autres humains autour de nous et en reproduisant ce qu'ils font. On imite aussi énormément la nature, dans un nombre incalculable de domaines.
Donc, logiquement, les histoires que l'on vois (ou lis) ont un impact similaire.
En gros, le héros qui va combattre des monstres terrifiants, peut selon la "réception" du cerveau de celui qui suit l'histoire, inspirer à combattre aussi ses "monstres". A avoir du courage.
Bien sûr là c'est un exemple simple.

Aussi, je connais Abe Mr. Green
Mais bon, je n'ai jamais joué à ces jeux. Je me rappelle surtout des images dans les magazines de jeux vidéos quand j'étais gosse Mr. Green

Memento a écrit:
Quand tu dis aussi que tu ne peux pas faire faire ce que tu veux à ton personnage, il s'imposera à toi, je ne suis pas surprise. Il est vivant, quelque part. Les scientifiques parlent des multivers où il y aurait des clones de nous-mêmes, alors !...


C'est ça Smile

Après, l'idée de multivers ou il y aurait des clones de nous-mêmes est un peu étrange. Même si, du moins dans mes croyances, ce n'est pas totalement faux.
En fait, j'ai tendance à penser qu'il existe autant d'univers qu'il y a de temporalités et de choix.
C'est à dire qu'il y en aurait plus ou moins une infinité.
Je pense par exemple à certaines choses qui m'ont amené à penser que le temps n'est pas linéaire comme on le vis, c'est à dire qu'il ne se déroulerait pas en une sorte de long fil continu allant du début vers la fin.
Que nous le vivons ainsi, chronologiquement. Mais que le temps lui se déroulerais... je ne sais plus comment j'en étais venu à cette conclusion, ni pourquoi, ni d'où ça viens à la base. Enfin bref, ça disait qu'au final tout se déroulerait en même temps.
C'est à dire qu'alors qu'on vis le moment actuel, en 2017, se déroulerait actuellement au même moment la création et la fin de l'univers (peut-être de tous les univers même), et se déroulerait en même temps toute l'histoire.
Bref, c'est assez complexe comme théorie, et ça fait s'arracher les cheveux quand on essaye de comprendre comment ça pourrait fonctionner.
J'aime bien l'idée en tout cas.


Memento a écrit:
"Après, si l'on prends l'exemple de quelqu'un qui est mort très seul, étant très attaché à un personnage en particulier, je pense qu'il serait possible que ce personnage soit appelé afin de guider l'âme."
Ce que tu dis ne peut que me foutre le frisson. Pas le mauvais frisson, mais ça me fait du bien de lire ça. Ça me touche terriblement. Qu'est-ce qui te fait dire, ressentir ça ? Je serais curieuse de savoir, ça m'intrigue beaucoup.


Hé bien, je ne sais pas. C'est assez simple pour moi. Dans l'idée quand quelqu'un meurs un guide est appelé pour guider l'âme.
Il est logique de choisir quelqu'un de rassurant, afin que la personne déjà puisse accepter sa propre mort.
Enfin, c'est ce en quoi je crois.
Je pense principalement aux personnes qui se sont suicidées... je crois fortement au fait qu'après leur mort il y aura des gens pour les accueillir et pour les réconcilier avec la vie.
Après, il y a encore beaucoup de questions.

Et déjà, certains ne le réalisent pas toujours quand ils sont morts. Pas tout de suite, en tout cas.
Et malheureusement, j'ai tendance à me dire que s'il étaient tous guidés, il n'y aurait pas autant d'esprits paumés et coincés sur Terre.
Après, c'est aussi une phase d'évolution en soi... ça apprends (même si c'est pas souvent) à lâcher, car c'est plus les regrets et l'incompréhension qui bloque les esprits ici.

Memento a écrit:
Quand je parlais de livres, je pensais surtout à des livres traitant de spiritualité et de l'après-vie, qui mentionneraient même brièvement cette notion d'existence de la fiction dans certains plans de l'au-delà ...

A mon tour désolée du pavé ...


Ha ! Very Happy
Désolé, j'avais pas compris.

Bon, pour ce qui est de ta demande là j'ai pas de réponse. Il y a beaucoup de livres existant sur la spiritualité et l'après-vie, mais honnêtement j'ai pas dû en lire plus de trois dans ma vie.

Aussi ! C'est pas un pavé ça ! Un pavé ça doit être plus long Mr. Green
"Those are rookie number, you gotta pump those numbers up !"

Là tu vois, je pense être à un bon petit pavé. C'est encore tranquille Very Happy
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:06    Sujet du message: La fiction VS la réalité (ma petite histoire)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Ésotérique Index du Forum -> Ésotérisme / Paranormal / Occultisme -> Vos Expériences Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom
referencement
Meilleur du Web : Annuaire des meilleurs sites Web. Referencement gratuit Classement de sites - Inscrivez le vôtre! Annuaire voyance