Le Forum Ésotérique Index du Forum
Le Forum Ésotérique
De la Parapsychologie aux Sciences Hermétiques, en passant par la magie, le spiritisme, la spiritualité, etc.
 
Le Forum Ésotérique Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

Les Dieux du Nord, la partie 2 : les Dieux Celtes

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Ésotérique Index du Forum -> Spiritualité -> Cultes et Croyances -> Druidisme
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Veigsidhe Karvgwenn
Spiritualiste débutant

Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2016
Messages: 603
Sexe: Masculin
Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat

MessagePosté le: Lun 12 Juin 2017 - 22:07    Sujet du message: Les Dieux du Nord, la partie 2 : les Dieux Celtes Répondre en citant

Les Dieux du Nord, la partie 2 sur les Dieux Celtes :

Les Divinités Pictes (les seuls connues) :

SCOARTHARK, OU SCOTA: C'est une déesse commune aux Scots et aux Pictes (c'est la grande Déesse)

GRUAGACH: C'est un Dieu de la terre, la fertilité et de la chasse (comme Cernunnos ou Freyr).
Par contre il est très sauvage, Il a même quelque chose de Préhistorique, il est très dur a approcher sur le plans Astral.

TARAN: c'est le Taranis ou le Thor Picte.

SHONEY: La Déesse des pécheurs et de la mer.

MUIREARTACH: C'est un Déesse Mère et de la guerre. (comme Morrigù).

FIONN ou FIENEEKER: C'est le Dieu Picte de la guerre, de la médecine, de la magie et des Druides. (Comme Dagda). Au passage le mot Fionn vient du Gaelique, et est aussi la tradition Gaelique du Breton « Gwenved » pour le Monde blanc, c'est aussi de la que vient l'un des noms du calendrier insulaire des fêtes Druidiques « Fionn's windows ».

ANGUS MACDORCHA : un Dieu de la mort et de la guerre. (comme Toutatis ou Arawn)

SLUAGH: c'est l'Oghme Picte.

Les Mythes Celtes :
Voila donc ensuite les Principaux mythes des Dieux celtes (en général) connue en Ecosse, et qui sont toujours bien vivant dans la traditions Ecossaises des conteurs, voici les versions les plus sympas de certaines histoire que j'ai entendu ou lu:

Fand : C'est une Déesse de l'amour, qui œuvre pour les amoureux, on lui rend souvent un petit culte aux sources ou dans les ruisseaux qui se jettent dans les Lochs en Ecosse, les Lassies (jeunes Filles) lui confient le nom de leur amoureux.
Cette Déesse et l'épouse du Dieu Manann Mac Lyr, qui lui rend sa liberté, Fand tombe ensuite amoureuse du héros Celte Cuchulann, pendant un mois ou il a vécut au Sidh (le monde des Dieux, ou l'autre monde celte) avec la Déesse Scota, il a alors rencontrer la Déesse Fand et en est tomber lui aussi amoureux.

Bran : Il voyage jusqu'à l'île des Femmes après qu'une Déesse (dans certaines histoire c'est d'une femme Elfe dons il est question) lui ai donner un gage d'amour, elle est venue elle même depuis cet autre monde et lui a laisser une branche d'Argent, (un des attribues de la Déesse Celte de l'amour Brandwenn, du plus dans certain Mythe les Dieux Bran et Brandwenn son frère et sœur) et une carte magique pour trouver l'île des femmes.
Quand il en revient, un de ses compagnons, qui a débarqué tombe en poussière.

Cool : Encore une histoire d'amour, le guerrier Cool ou MacCalish (dans ce cas c'est un géant).
Cool après une bataille en Ecosse tombe sur des rubans déchirer qui le conduise a une colline ou il découvre un femme nue eu milieu des ronces. Il en tombe amoureux et vient la retrouver a chaque pleine lune, elle lui laisse une pomme en gage d'amour. Il fini par préférer cette « Femme » (une Déesse ou un être Féerique) a la tendresse de ses proches et il fini par la rejoindre dans la terre des Dieux.

Pwyll : Pwyll et le prince de Dived, un royaume Divin du monde des Dieux, La Déesse Rhiannon qui elle est dans l'obligation d'épouser un Far Sith (un elfe, dans d'autres sources c'est un des Fomoires,ou un seigneur « Humain ») hors Pwyll est amoureux de la Déesse Rhiannon.
La Mariage est prévu, mais lors du Banquet des Dieux, Pwyll est obligé de promettre de donner Rhiannon à ce seigneur Far Sith. Alors qu'il en est lui même amoureux et que Rhiannon est également tomber sous le charme de Pwyll.
Pwyll est Rhannon chevauche sur un cheval que personne n'a le pouvoir de rattraper et trouve refuge chez la Déesse Scota. Mais le seigneur Far Sith menace les Dieux Celtes, que si il n'a pas Rhiannon pour épouse au deuxième banquet qui aura lieu d'ans 12 lunes, il leur déclarera la guerre.
Donc au bout d'un an, comme prévu, nouveau face à face a un banquet. Pwyll y va muni d'un sac magique que Scota lui a donné, il arrive, habillé comme un mendiant et demande que l'on remplisse le sac de nourriture. Le sac en question ne peut se remplir (par la magie de Scota) et Pwyll demande alors au prétendant lui même de tasser le sac de nourriture avec son pied. Il s'exécute en vociférant quelque menaces supplémentaires. Alors Pwyll ouvrit le sac et fit tomber le rustaud seigneur Far Sith dedans et il le referma avec un lacet fait d'or. Une fois avoir bien mit le prétendant dans le sac il le jeta a la mer.
Pwyll et Rhiannon eurent a la suite de cela un enfant appelé Pryderi qui disparaît alors dans circonstances inconnues, Pwyll partie le chercher partout sur terre et sous les mers.
Les Proches du Seigneur Far Sith qui a été enfermé dans le sac magique de Scota, jurent que c'est Rhiannon qui là tuer. Ils lui jettent alors un sort qui la a porter pendant sept ans sur son dos tous les hôtes qui se présenteront (elle ce transforme en Cheval).
L'enfant Pryderi est retrouvé par Scota, chez les Far Sith qui eux sont restés fidèles aux Dieux Celtiques et qui on sauver l'enfant qui c'était perdu sur la lande.
Pwyll a disparut, Rhiannon épouse alors Manann Mac Lyr, veuf de Fand (ou séparé d'elle = divorce).
Elle est prisonnière dans un château hanté ou elle doit porter tout le malheur des âmes en peines et Pryderi devenu adulte porte les poutres de la porte du château qui menace de tomber. Manann Mac Lyr les délivre et ils repartent libre a cheval sur des licornes.

Herne, Kernunnos, Cernunnos: Kernunnos = « Force fécondante pourvue de corne ».
Kernunnos dans la première phase de son histoire devient roi des Esprits de la nature (Elfes, Fées, Lutins... Etc) et des Animaux de la forêt. Il règne avec son épouse la Vouivre (une Fée, parfois dans cette histoire c'est la Déesse Dana elle même son épouse) sur le monde souterrain de la fertilité de la terre.
Dans la seconde phase de son histoire il est abandonné par la Reine (Dana ou la Vouivre??), mais devient quand même le souverain de la nature régénérée, tandis que son rival a pris sa place sur le trône de la fertilité souterraine. Heureusement suite a de nombreux affrontement il fini par triompher de ce rival et a reconquérir son épouse et son trône tandis que la Nature s'enfonce dans sa léthargie hivernale. Alors il perd ses cornes et porte son masque de feuilles de chêne (Green man)...
Ce masque qui apporte alors le retour de la vie et du printemps.
Chaque hiver depuis la vie de la Nature se réfugie sous terre pour resurgir au printemps.
Quand fécondée par la force créatrice, la terre mère a accouché d'une vie nouvelle, elle commence a tromper par la puissance créatrice sur la puissance destructrice.
La ramure du Cerf qui, a ce moment pousse a l'époux (Kernunnos) trahi par la Vouivre (ou Dana), symbolise a la fois l'épanouissement du règne animal et celui du règne végétal.

Finn MacCumhaill / Finn Mac Coul / Fionn ( Fionn est aussi un Dieu Picte) : Le guerrier Cumhal tombe amoureux de Muirné, la fille du Druide Tagd qui s'en plaint au Roi des Celtes du Nord Conn.
Son père le Druide Tagd oblige sa fille a épouser le guerrier Cumhal, car suite a un Geis il a vu qu'il y aurai un enfant au destin Druidique de premier plan.
Entre temps le Roi Conn tombe amoureux de la fille du Druide Tagd et il ce décide a supprimer son rival.
L'armée royale du Roi Conn pourchasse sans relâche Cumhal, après son mariage avec Muirné il doit partir et trouve alors refuge chez la Déesse Scota dans les îles d'Ecosse.
Muirné est enceinte de Cumhal et elle donne alors naissance a un Garçon qu'elle appel Deimné.
L'armée royale tue alors Cumhal dans une des forêt d'Ecosse ou il était partie a la chasse.
Deirmné est caché, élevé par des Druidesses et des Druides.
Il épouse Cruithné, la fille du forgeron Lochan. Il cherche son Oncle et les Fianna survivants et doit aller s'introduire auprès d'un Druide qui vit en solitaire dans une forêt, Car on lui a dit que ce Druide le sage Finegas qui vit seul près d'une source chantante, pourrait l'aider a trouver son destin.
Il rencontre Finegas, lui raconte sa vie et lui parle de son père Tagd et un jour ou Finegas lui confit la cuisson d'un saumon Fintan (= Connaissance) il se brûle le pouce lors de cette cuisson, qu'il porte a sa bouche, il suce sa brûlure. Il l'avoue ensuite a Finegas, qui lui explique qu'a présent les secrets Druidiques sont pour lui et le nomme Druide Finn MacCumhaill.
Finn tome ensuite amoureux d'une femme Sith (Elfe) qui prend parfois la forme d'une biche dans les forêts obscure proche de la maison, de Finegas.
Ils ont un fils ensemble Oisin (Faon).
Finn MacCumhaill passe une partie de l'année chez Kernunnos et une autre en pleine Nature seul.
La Sorcière du nom de Grainné déteste le Druide Finn MacCumhaill. Elle découvre que Finn est ami avec Dairmaid (ou Mac Deermaid = Deer maiden = « Femme Cerf », encore une Biche), une des fianna. Elle lui impose un Geis pour l'obliger a s'enfuir avec elle. Donc Finn part avec Dairmaid, mais ils sont harceler par Grainné et les hommes de Conn.
Ils sont poursuivis pendant sept ans. Finn en a assez, il part a leur rencontre, les retrouve et feint de se réconcilier avec la Sorcière.
Grainné folle de colère jette un mauvais sort a Diarmaid et a Finn.
Finn et Diarmaid partent chasser ensemble, mais lors de la chasse il est tuer par un sanglier.
Grainné qui en fait était amoureuse de Finn, folle de chagrin et de culpabilité pour lui avoir jeter un sort, s'allonge sur le corps de Finn et meurt de tristesse. Nul n'a plus jamais entendu parler de Dairmaid par la suite, il paraît qu'on peut toutefois la voir dans les Forêts les soirs de pleine Lune.

Angus Mac Og : Pour le dédommager d'une blessure a l'oeil pour lui avoir sauver la vie lors d'une bataille contre les Fir Bolgs (des Trolls), Angus Mac Og part en quête d'une femme pour Midir son Père adoptif.
Il ramène Etaine, la plus belle fille d'Irlande que celui ci épouse. Mais une autre femme Fuamnach jalouse, transforme Etaine en mouche pourpre et la propulse dans les airs avec son souffle magique (vent Druidique).
Au bout de sept ans, elle est recueillie dans la frange du manteau d'Angus Mac Og.
Quand Fuamnach l'apprend, elle récidive et la transforme en un petit ver.
Avalée dans une coupe par la Reine d'Ulster, elle est « accouchée » puis épouse a l'âge adulte le Roi suprême d'Irlande.
Mais Midir vient la chercher en Ulster et ils s'envolent tous les Deux transformés en Cygnes.

Lugh Lamfada / Lleu Llaw: Lugh se fait disputer par sa mère adoptive Arianrhod, ils se querellent pendant trois jours et trois nuits, elle fini par le maudire :
« Jamais il n'aura de Femme humaine »
Mais Lugh rencontra un autre Dieu qui fut son ami, Gwydion le fils de la Déesse Kerridwen.
A partir de fleurs son ami Gwydion avec l'aide du Dieu Druide Math créent Bloddeuwedd la Déesse des Fleurs, qui alors épousa Lugh le Dieu du Soleil. Mais les choses tourne mal, Bloddeuwedd tombe amoureuse d'un Géant, elle fait alors tuer Lugh par ce Géant, mais Gwydion ramène Lugh a la vie et il tue à son tour le Géant amant de Bloddeuwedd.
Elle partie alors dans la nuit, et ce métamorphose en chouette.
Ensuite Lugh resta seul, et partie en voyage a travers le monde il laissa alors une marque de son passage sur chaque pierres à chacune de ses étapes, et tous les voyageurs cheminant durant le jour portent encore la Bénédiction de Lugh.
Lugh entendu parler du Roi et de sa cours de Tara en Irlande.
Il se rendait alors durant les récoltes en été chez ce Roi. Il arriva sur les coup de midi avec le soleil sur son épaule.
En ce temps là, le Roi souffrait d'une terrible blessure. Tout le monde a sa cours étaient inquiet a son sujet. A cette époque là personne n'était admis dans la demeure de ce Roi sans faire preuve d'un talent ou d'un don spécial qui pourrait alléger les souffrances du Roi ou profiter a la réputation de ce Roi.
Donc Lugh arriva a la porte du château le gardien lui demanda sa profession avant même de lui dire Bonjour.
Bien sur de lui face a cet homme qui gardait la porte, ses cheveux blond dans le vent d'Irlande, qui brillaient autour de sa tête comme une couronne.
Lugh s'écria: «-Bonjour ! »
Le Garde lui demanda sa profession. Lugh annonça qu'il était menuisier et qu'il pouvait travailler le bois comme personne.
«-Nous en avons déjà un de grand talent ! » répondit le garde.
« -Je suis aussi forgeron, et sous mes doigts habiles les métaux étincellent au soleil, je sais changer le minerais en charrue, haches, lances et épées. Je suis le meilleur forgerons, vraiment ! » dit Lugh.
« -Non merci nous sommes parfaitement satisfait de notre forge et de notre forgeron, pas besoin d'un nouveau. » répondit le garde avec arrogance.
« -Je suis plus fort que n'importe quel guerrier, je me bat comme un Sanglier sur les champs de batailles. Nombreuses sont mes victoires ! » dit a son tour Lugh.
« -HHHUUUMMM … Dit le garde, d'un Sanglier en effet, et vous en avez l'odeur, et la crinière très impressionnante d'une bête des bois. Mais nul besoin de ça non plus. Tous nos guerrier et tous ceux qui sont dans ce château, hommes ou femmes sont des héros trois fois glorifiés. »
«-Mais Monsieur vous n'avez pas encore entendu mes rimes? Je suis un très bon Barde ! » s'écria Lugh.
Le Garde dit alors : « -Nous avons bien assez de poètes et de beaux parleurs pour remplir trois fois cet endroit ! »
«-Conteur alors? »
« -On en a déjà un de qualité ! »
« -Druide ? »
« -Dix pourraient être conjurés au loin, que nous n'en manquerions point ! »
« -Très bien mais avec ce si beau château, vous devrez avoir besoin d'un guerrier de grande expérience ? Je peux surveiller la route et la défendre, et mon bras manie fort bien la lance et l'épée. »
« -La route est déjà gardée, elle est bien dégagée, si ce n'est de votre présence. Nous n'avons pas besoin de vous. »
« -Une sangsue ? »
« -Ah non pas un autre docteur. »
«-Un Sculpteur de bronze ? »
«-Bonne journée, jeune homme. »
« -Un porteur de coupe ? »
« -Non mais je léverai joyeusement la mienne à la vue de votre dos. » Dit le garde, bien culotté.
« -Attendez !! » Dit Lugh en souriant de toutes ses belles dents. « Y a t'il ici un homme qui soit tout cela à la fois ? »
À ces mot, le garde se figea puis, et après en avoir parler au Roi, invita Lugh a entrer, et on lui imposa un tache a accomplir devant une assemblée, puis une autre, puis encore une autre, il les accomplit toute car il excellait en toute choses.
Ensuite il triompha des ennemis du Roi, se faisant une glorieuse réputation dans cette affaire. Il vécut au château du Roi tout le reste de sa vie. Il combattit pour le Roi, connue pleins d'aventures, et vagabonda dans le vaste monde, allumant un bûcher au sommet des collines ou des montagnes à chacun de ses hauts faits et illuminant les esprits des poètes et des bardes, qui chantent encore son nom avec admiration sur les collines du Soleil d'été.

Cuchulainn et Emer :
Cuchulainn et Emer tombent amoureux et se promettent l'un a l'autre.
Mais le père d'Emer, Forgall ne veut pas la lui donner en mariage avant qu'il n'ait reçu l'initiation Druidique de la Déesse Scota.
A son retour de Sky au bout de 10 Lunes. Cuchulainn trouve le château de Forgall barricadé mais il saute par dessus la triple enceinte, il enlève Emer et part avec elle en Ecosse pour l'épousée. Il furent mariés par Scota. Emer meure quelque années plus tard suite a une chute du haut des falaises. Et Cuchulainn épouse plus tard la Déesse Aoife.

Angus MacOg / Angus from Brugh / Oengus from Bruig / Angus Mac Oc :
Irlande/ Ecosse : « Angus Jeune fils ». Un des Thuatha Dé Danann. Il a un harpe d'or qui produit une musique enchantée. Ses baisers deviennent des oiseaux transportant des message d'amour. Il vis dans le palais « Brugh » (Palais des Fées) sur les rives de la rivière Broyne en Irlande. Dieu de la jeunesse, de la musique, du Bardisme, de l'amour, de la bonté et de la beauté.

Anann / Dana / Dana-ana / Anu : Irlande, Ecosse, Terre Mère : C'est une Déesse de la fertilité, de l'abondance et de la Paix. Pour certains Druides d'Ecosse il s'agirait aussi de l'aspect lumineux de la Déesse Morrigù.
Dana est la Grande Déesse, c'est la plus grande des Déesse. Divinité de la floraison et de l'épanouissement. Elle formait parfois une trinité dans les cultes qui lui étaient rendu avec Badb et Macha. (d'où le rapprochement avec Morrigù qui était aussi associée dans un culte avec Macha et Badb.).
Les Druidesses de Dana enseignaient souvent dans des îles proches des terres sur les rivages (îles d'Ionna, de Sein, de Mann...) elles réconfortaient les mourants et les malades qui y étaient conduit. Je pense par rapport au Mythe des îles d'Avalon et de Tir-Na-nOg (Paradis celtes).
On allumaient des feux pour elle au milieu de l'été. Il y a deux collines dans le Kerry dans le Sud Ouest de l'Irlande qui sont appelées « Anu's Boobs » = les Seins de Anu.
C'est l'Aspect jeune des Divinités féminine, et du Divin que porte les femmes en elle au début de leur vie. Gardienne du bétail et de la santé. Déesse de prospérité, de la santé et du bien être.

Arawn : Pays de Galles, Bretagne. Dieu de l'Enfer, Dieu d'Annwn ( un autre nom pour Cytraul).
Roi du monde souterrain des Morts, Dieu de la mort, de la vengeance, de la protection, de la terreur et de la guerre. C'est de ce Dieu la que provient l'esprit Breton de la mort : « Ar Goaz an Ankoù » ou l'Ankoù. En Cornwall (Cornouaille Anglaise) c'est l'esprit Cornish de la mort « Ankow » et l'esprit Gallois de la mort « Angheu » tout les Trois sont des reliefs du Dieu Arawn dans la traditions Chrétienne (le Christianisme des pays Celtes). Il existe aussi une version Gaélique de cet esprit « Dullahan » ou « Dullaghan » en Irlande, ou en Ecosse :« Far Dorocha » ou « Angus MacDorcha ».

Angus MacDorcha : Ecosse, Irlande du Nord : Dieu Ecossais de la guerre, de la protection et de la mort ; Dieu sombre aussi appeler Far Dorocha (l'homme sombre, ou l'homme de l'ombre), voir Arawn.

Aer : Pays de Galles, Grande Bretagne, fut populaire dans le Wessex (vieille Angleterre) au début du moyen age, Déesse de la guerre et de la vengeance et de force, Aer est aussi la Déesse de la rivière Dee.

Aine : Irlande, Ecosse. Reine des Fées de Knockaine. Déesse de la Lune et patronne des semences et du bétail. On lui rend un culte la veille du solstice d'été (Litha/Tantad/Alban Heruinn) pour avoir une bonne récolte.

Airmid : Irlande, Ecosse. Fille du Dieu médecin Diancecht.

Amaethon / Ameconn / Abnemeconn / Abnemeton : Pays de Galles, Bretagne : Dieu Agriculteur, des champs, des jardins, des récoltes et de tout ce qui touche l'agriculture en général.

Amergin / Amorgin : Irlande : le Druide qui a aidé les Milésiens à vaincre les Tuatha Dé Danann.

Andraste / Andred / Andrewenn/ Andate : Grande Bretagne, Bretagne : Déesse de la guerre et de la Nature. Son animal symbolique et le Lièvre, elle prend la forme d'un lièvre a chaque printemps.
La Grande Reine Bretonne Boadicia vénérait cette Déesse.

Aoife / Aífé: Irlande, Ecosse: Divinité mineure de la Nature c'est aussi un divinité protectrice des animaux et reine des Fées, c'est la mère du fils de CuChulainn (ou Cu-Chulainn).
Aoife est une Déesse, magicienne et guerrière qui réside en Écosse. Elle est en guerre avec  Scota pour le commandement d'une armée de femmes et d'un groude de Druidesses Ecossaises. Le rôle de ces Déesses magicienne que sont Aoife, Scota, Morrigù ou Macha est l’initiation guerrière et sexuelle des héros qui deviennent ensuite soit des « Druides » soit des « Presque -Dieux » et vraiment très populaire dans les Mythes Celtes, et c'est vraiment proche de mon parcoure dans le Druidisme avec Morrigù et Freya. Je pense que c'est le but de ces récits, de perpétuer la tradition, pour ceux qui peuvent la comprendre.
Selon le récit : «Aided Óenfhir Aífe »(Le Meurtre du fils unique d'Aifé ), Aífé est aussi la sœur de Scota (fille d'Ardgeimm)

Arthur / Arth vawr (Ours céleste) : Grande Bretagne, Ecosse, Cornouaille, Pays de Galles, Bretagne : Arth vawr est la Divinité la plus populaire du monde celtique. Car connu sous son nom le plus populaire « Le Roi Arthur » dans énormément de livres, romans, films et autres adaptations.
Arth vawr ou Arthur et le Roi et le chef des chevaliers de la Table Ronde.
La Table Ronde symbolise la roue d'Argent de la renaissance de la Déesse Arianrhod, et le Graal, le chaudron Sacré de l'inspiration et de la réincarnation de la Déesse Kerridwen. Autrefois au début du Solstice d'Hiver juste avant les 12 jours de Yule (le blòt du petit Yule), les Druides Honoraient le Roi Ours avec la première apparition de la Grande Ours dans le ciel d'hiver, par des offrandes faites proche des cavernes où hibernaient les Ours, ils honoraient l'esprit de l'Ours.
Dans la récente tradition Druidique, Alban Arthan est un festival saisonnier au solstice d'hiver  un nom synonyme de Yule. Mais chez les Néo-Druides cette fête est célébrer a l'apparition de la grande Ours et au premier quartier de la lune, (et donc non au Solstice = Soleil) Le nom découle des écrits d' Iolo Morganwg , poète, (Druide et Barde) du 19ème siècle. Alban Arthan se traduit par The Quarter of the Little Bear . Le nom alternatif est Alban Arthuan.
On a récemment spéculé (avec très peu de preuves) que les Druides se rassemblaient au solstice sous le plus ancien chêne qui portait du gui.
Le Chef des Druides allait couper le gui, et en dessous, d'autres Druides ouvriraient les feuilles pour l'attraper, en veillant à ce que aucune des branche de Gui ne touchât le sol.  
L'église chrétienne précoce a interdit l'utilisation du gui en raison de son association avec les Druides. Le Solstice d'Hiver est toujours associé au Gui et aux Druides mais aussi au Roi Ours, ou a Lugh = renaissance du Soleil, qui sont honorer en Décembre.
Durant les Rituels de certains Groupes Druidique des éléments Arthuriens refond surface avec le Houx et le Chêne qui symbolise l'Hiver et L'Eté. La bataille du Roi de l'Houx et du Roi d'Or (le Chêne) qui est jouer a Alban Arthuan dans les rituels, à la fois ouverts et fermés. La bataille est habituellement sous forme de mots et de poèmes épiques, mais il y a aussi souvent des combats d'épées.
En tout cas ce n'est pas sans rappeler la Bataille des Monts Badons qui dans les textes Mythologiques Arthuriens nous parle de l'affrontement entre Arthur et son fils Mordred (alors plus connu sous le nom de la bataille de Salesbière). A noté que Mordred ou Gwydion dans certains textes vient des traditions orales anciennes ou son nom est Medrawt (nom Gallois de Mordret ou Mordred)
La bataille historique du mont Badon (Mons Badonicus en Latin, Mynydd Baddon en Gallois) est une bataille remportée par les Bretons sur les Anglo-Saxons vers l'an 500, lors de la conquête anglo-saxonne de la Bretagne.
Le mythe du Roi Arthur entourant la bataille, ainsi que les informations peu nombreuses et contradictoires qui nous sont parvenues sur cet affrontement, font qu'aucune explication n'est complètement vraiment validée, mais il en reste assez pour inspirer des rituels au groupes Druidiques, et c'est super intéressent aussi pour ceux qui aime le Mythe Arthurien et qui souhaitent le faire vivre dans leurs rituels de Yule. Bien que ce ne soit pas à proprement parler une approche reconstructioniste du Druidisme. Pour ceux qui par exemple vivent proche du Finistère aller faire des offrandes a la Grotte d'Arthus a côté du camp d'Arthus dans la Forêt de Brocéliande (la partie a Huelgoat) peut être une bonne idée pour inclure un culte d'Arth vawr a vos célébrations de Yule.
Cette approche revivaliste du Druidisme et très bonne si l'on souhaite faire revivre l'esprit ancien du Druidisme et commémorer le Roi Arthur ou la bataille du Mont Badon. Car le Druidisme comme la recherche du Saint Graal est une Quête Spirituel.

« […] Or, tandis qu'il s'émervellait à regarder sur la nef de Salomon le lit, les fuseaux et épée, un grand vent s'était levé, qui devient tôt une tempête félonne et cruelle, si bien que la nef se trouva emportée à toute vitesse au milieu de la mer furieuse.
La tourmente dira huit jours, durant lesquels Nascien ne vit terre de près ni de loin et pensa que le navire allait chavirer sans dessus dessous, pourtant il ne cessa d'adorer Dieu, de manière qu'il ne sentit ni la faim ni la soif.
Le neuvième jour la mer redevint coite et paisible, et Nascien s'endormit.
Il crut voir en songe un homme noble vêtu de Rouge, qui l'appelait :
« -Nascien, sache que jamais tu ne reviendras plus en ton pays et que tu resteras, et tes enfants après toi, dans la terre d'Occident où tu vas. Quand trois cents ans se seront écoulés, le dernier homme de ton lignage remontrera dans la nef de ton ancêtre Salomon pour rapporter à Sarras le Saint vase qu'on appelle le Graal. Et ce sera le neuvième de tes descendants après toi ton fils Galaad. [...] »
-La Légende du Roi Arthur- (Chapitre XXXII, de Jacques Boulenger)


Arianrhod : Pays de Galles, Cornwall, Bretagne : Arianrhod = « Roue d'Argent ». Grande Mère féconde, Déesse des étoiles, Déesse du ciel, vierge et pure, Déesse des réincarnation, Déesse de la pleine Lune. Son palais est appelé le « Kaer Arianrhod » ou « Caer Arianrhod », ou encore en Breton « Kerarianrhod » (Aurora Borealis = aurore boréale).
Arianrhod est la gardienne de la roue d'argent des étoiles, symbole du temps et du kroui (la dans le sens de Karma). Cette roue était aussi connue sous le nom de « roue ramante », un navire qui transportait les guerrier morts au royaume de la Lune de « Emania ». Mère de Lleu Llaw (ou Lugh Lamfada), de Gyffes et de Dylan, nés de son union avec son frère Gwydyon. Son premier était Nwyvre (ciel ou firmament). Son culte est rendu a la pleine Lune de Nuit, c'est un Déesse nocturne. Déesse de la beauté, de la fertilité et des réincarnations.

Badb / Badhbh / Badb Catha / Cauth Bodva: Irlande, île de Man, Ecosse, France (Chez les Gaulois) : Badh = « Bouillante » ou Badh Catha = « Corbeau de combat », « Corbeau brûlant ». C'est la Déesse du chaudron de la production éternelle de la vie. Elle était connue en Gaule sous le nom de « Cauth Bodva ». Déesse de la guerre et épouse du Dieu de la guerre Net. Soeur de Macha, de Dana (Anu) et de Morrigù (Morrighan). Représente l'aspect de la mère coléreuse et vindicative, encore plus que Morrigù quand elle est en colère elle n'a plus aucune limites. Associée comme ses sœurs au chaudron , aux corbeaux et aux corneilles. Déesse de la vie et non de la mort comme Morrigù, de la sagesse, de l'inspiration, des études et de l'éclaircissement des situations difficiles.

Banda : Irlande, île de Man : Déesse membre d'une triade avec Fotia et Eriu. C'est une Déesse de la magie, qu'elle utilise pour repousser les envahisseurs.

Balor / Belor : Irlande : Ce n'est pas un Dieu mais un Fomoire (des Géant ennemis des Dieux Celtes). Balor a un œil empoisonneur. Un de ses yeux est devenu malveillant lorsqu'il a espionné les Druides de son père qui préparaient une potion magique. La fumée du chaudron à contaminé un de ses yeux. On lui permit de vivre à condition qu'il garde cet œil fermé.
Les Fomoires utilisèrent un crochet pour ouvrir son œil durant une bataille dans le but de tuer l'ennemi (les Tuatha Dé Danann). Balor's Castle (le Château de Balor) est une falaise de l'île de Tory sur la côte de Donegal, qui aurait été un avant poste Fomoire. Je me suis permis de le mettre dans cette liste des Dieux Celtes car il y a des Druides Américains qui lui rendent un culte a Samhain.

Blathnat : Irlande, île de Man : Fille de Midir, le Roi d'un marais de Cytraul (dans les Enfers Celtiques). Elle a aidé le héros Cuchulainn à voler le chaudron magique de son père.

Red Bodb / Bodb le Rouge : Irlande, île de Man: Bodh est le fils de Dagda. Il a succédé à son père au titre de Roi des Dieux. Il est associé au Sud de l'Irlande, aux Monts Galtee et Lough Dearg.
Une ancienne légende Irlandaise parle du « Sidhe » qu'il possédait, un Sidhe c'est un palais souterrain dans une Colline.

Bran et Sceolan : Irlande, Ecosse : Ce sont deux Chiens divins, qui sont parfois invoquer pour garder des lieux ou pour bénir des animaux. Bran et Sceolan sont les Chiens de meute favoris de Finn MacCumhaill.

Brigantia : Ecosse, Grande Bretagne : Brigantia = « La très Haute ». Brigantia est une Déesse qui apporte des bienfaits spirituels aux Druides qui l'honorent. Déesse des sources et des rivières. Déesse du bétail, des Eau, de la purification, de la fertilité, de la victoire, de la guérison, elle est associée a Imbolc, C'est la Brighidh Ecossaise, son nom a donner le non d'un Peuple Breton de Strathclyde dans le Sud Ouest de l'Ecosse, les Brigantes.

Bhòidheach Nighean nan cuantan / Beautiful Girl from the Seas / Stella Maris / Marie Stella : Ecosse, Bretagne : C'est une Déesse des marins, une Déesse créatrice, associer a la mer et au ciel.
Bhòidheach Nighean nan cuantan, nous rappel d'être doux et d'avoir de la compassion pour nous même et pour les autres. Elle nous encourage a nous entraider, surtout en mer.
Cette Déesse et plus populaire en Bretagne sous le nom de Marie Stella et elle a été rapidement Christianisée et adoptée par les Chrétiens par association a la « Vierge Marie » ou la trouve représentée dans les Eglises Bretonnes avec un enfants ou un filet de pêche dans les bras et une étoile sur le front (étoile du ciel et étoile de mer), par contre elle est vraiment moins populaire en Ecosse, je pense que c'est peut être du a son nom en Gaélique long et difficile a prononcé : « Bhòidheach Nighean nan cuantan » = La belle jeune femme des mers.

Bel / Belen / Belenus / Belinus / Belenos / Belinawr : Irlande, Bretagne : Belen = « Brillant »
est un Dieu du soleil et du feu. Ce Dieu est fortement associé aux Druides et aux Gaulois dans l'imaginaire collectif. On lui rend un culte surtout a Beltaine, Le nom de cette fête a en commun avec lui « Bel » = Brillant et « Taine » en Gaelique ou « Tan » en Breton, = Feu.
Autrefois les Anciens Druides l'invoquaient a Beltaine ou Beltane. On faisait passer le bétail entre les feux de joie pour la purification et la fertilité.
Belen est le Dieu de la science, de la guérison, des sources d'eau chaude, du feu, du succès, de la prospérité, de la purification, des moissons, de la végétation des plantes, de la fertilité et du bétail.

Blodeuwedd / Blodwin / Blancheflor : Pays de Galles, Bretagne, Cornwall : Bleudwedd = « Visage en fleur », « Fleur blanche » ou « Visage fleuri ». La demoiselle du lis dans les Cérémonies d'initiation Celtique de certains groupe Druidique je pense plutôt aux covens de la Wicca Celte ou Cornish. Certains ordres Druidiques font eux aussi une place d'honneur a ces jeunes filles.
C'est une Déesse lier aux îles occidentales et a Avalon ou Tir-Na-nOg. Créée par Math et Gwydyon pour être l'épouse de Lleu (Lugh). Elle a été changée en chouette à cause de son adultère et pour avoir comploté la mort de Lleu. Déesse des Fleurs, de la Terre, de la sagesse, des Mystères de la Lune et de l'initiation.

Boann / Boannan / Boyne : Irlande : Boann est la Déesse de la rivière Boyne, une rivière sacré de la sagesse et de la magie pour les Druides. Mère de Angus MacOg qu'elle a eu avec le Dieu Dagda.
Il était une fois un puits qui recevait l'ombre de neuf noisetiers magiques qui donnaient la connaissance de tout ce qui existait dans le monde des hommes, mais celui des Dieux.
Un saumon divin vivait dans le puit sacré de cette rivière, il mangeait les noisettes des neuf noisetiers. Personne, pas même les Dieux ou les Druides les plus sages, n'avait le droit de s'approcher du puits.
Mais Boann y est allée quand même. Les eaux du puits se gonflèrent pour la chasser, mais ne sont jamais retournées dans le puits. Elles formèrent la rivière Boyne, et le saumon se changea a habitants de la rivière.
Voici d'autres Déesse Celtiques des cours d'Eau qui peuvent être honorer en même temps que Boann si vous faite un rite au bord d'un rivière ou d'une source :
Sianna (Shannon), Sabina (Severn), Sequana (Seine), Deva (Dee), Clota (Clyde), Verbeia (Wharfe), Brigantia (Braint, Brent). Ce sont toutes des Déesses de la guérison.

Benedigeidfran / Bran le Béni : Pays de Galles, Bretagne, Grande Bretagne : Bran = « Corbeaux » en Breton. C'est le frère du puissant Manannan Mac Lyr (ou en Gallois « Manawydan Ap Llyr »)
et de Brandwen. Il est associè aux corbeaux. Dieu de la prophétie, des arts, des chefs, de la guerre, du soleil, de la musique et de l'écriture.
Une très ancienne légende Anglaise affirme que ce Dieu a été tuer par des Géants par décapitation et qu'après sa mort sa tête c'est misse a parler et a dire que le Royaume de Bretagne s'écroulerait dans la mer si sa tête n'était pas enterrer a Londres, et une tour construite dessus pour la garder. (la tour de Londres a côté du Tower Bridge). Des corbeaux on toujours vécu en ville a Londres au dessus de cette fameuse tour de Londres.
L'acte le plus récent en lien avec cette légende nous vient de Winston Churchill qui a été proche des Ordres Maçonniques et des Premier groupes Druidiques, il avait entendu parler de cette ancienne légende, alors quand il y a eu le Blitz de Londres entre Septembre 1940 et Mai 1941 a fait rapporter des Corbeaux pour qu'ils remplacent ceux qui avaient fui les bombardement.

Brandwen : île de Man, Irlande, Pays de Galles : Soeur de Bran le béni et épouse du roi Irlandais Matholwch. C'est la Freya du Sud, fille de Liyr (Lyr ou Lir) l'une des trois matriarches de la grande Bretagne, Dame du lac (avec le Chaudron). Déesse de l'amour et de la beauté.

Brighidh / Brighid / Brigit / Brid / Brig / Brigid : Irlande, Pays de Galles, Grande Bretagne, Bretagne, Espagne : Son nom signifie « Pouvoir », ou « Renommée », elle est parfois appeler Breosaighead = « Flèche fougueuse ou flèche de pouvoir ».
Fille de Dagda, surnommée « la Bardesse , souvent aussi appeler les « Trois Brigid ».
Elle est associée a Imbolc. Elle avait des Druidesses qui se consacraient à son culte à Kildare, où brûlait perpétuellement un feu sacré en son honneur. Selon la tradition populaire Irlandaise elle avait 16 ou 19 Druidesses qui lui rendaient un culte perpétuel, représentant le Cycle Méton de la Grande année. Et un troupe de Soldats celtes qui défendaient les villages autours du ce centre Druidique. Ensuite ce site « Druidique » a été Christianisé, et la Déesse Brighidh et devenue « Sainte Brigite de Kildare » les Prêtres Chrétiens on ensuite tout fait pour diabolisé l'ancien culte Druidique, et ont fait de ces Druidesses des Prostituées et des Soldats de Brighidh des Brigands.
C'est comme sa que d'une tradition païenne ou est passer d'une tradition chrétienne.
Brighidh est la Déesse du feu, de la fértilité, du foyer, de tous les art et artisanats féminins, et des arts martiaux, de la forge et des armuriers. C'est aussi la Déesse de la guérison, de la médecine, de l'agriculture, de l'inspiration (c'est la patronne des Bardes, elle est elle même bardesse chez les Dieux), elle favorise l'apprentissage, la poèsie, les art divinatoire, les amours, et comme Odin, Morrigù ou Freya le savoir occulte, les dons du Geis peuvent être travailler et développer avec elle.

Kernunnos / Kern / Cernunnos / Cernenus / Cernowain / Hu Gadarn / Herne the Hunter / Herne le Chasseur : Connu dans toutes les régions de chaque pays celtes sous une forme ou sous une autre. Kernunnos est le Dieu de la nature, de l'enseignement Druidique et du plan astral, se qui explique le rôle qu'il joue dans l'enseignement du chamanisme celte a ses Druides. Généralement les Druides qui pratique le chamanisme celte l'appellent « Hu Gadarn » = Le Dieu cornu de la fertilité. Il est assis en tailleur dans ses apparitions (contacte avec lui par flash = Geis, ou dans les Voyages Astraux) et sur les représentations qu'on fait de lui. C'est la posture sacrée des Druides pour le voyage chamanique (ou astral), la posture méditative.
Il porte le Torque (symbole des Druides, des Rois et des guerriers libres) et il a les cornes du cerf sur sa tête, il porte parfois une épée une lance et un bouclier. Il est accompagner d'un serpent a tête de bélier, ou serpent a corne, qui représente les forces de la nature, cet animal du mysticisme Druidique et appeler « Belatucados » = Fertilité ou « Vitiris » = Virilité.
C'est le Dieu des Druides, des animaux, de la nature sauvage, de l'amour physique, des bois et des arbres, de la mort, de la naissance , de la réincarnation, de la croisée des chemins (un peut comme la Déesse Grecque Hécate), de la richesse, du commerce et aussi de la guerre.

Kerridwen / Korridwen / Cerridwen / Cerridwenn / Ceridwen / Caridwen / Corilidh Dubh :
Pays de Galles, Bretagne, Ecosse, Grande Bretagne : Déesse de la Lune, c'est la Déesse la plus importante de la Tradition Galloise, et des Druides Cornish (Cornwall). C'est la grande mère de la sagesse. Déesse du grains, Déesse des Pommes, Déesse de la nature. Quand je la vois j'ai remarque un chose étrange outre sont aspect, elle est plus jeune en début d'année, je commence a la voir un peut avant l'équinoxe de Printemps, et je la visite régulièrement jusqu'à Samhain, elle a un nez crochu et le menton pointu, les yeux claire, et les cheveux brun raide. Une robe souvent noire ou bleue foncé. Elle garde un chaudron dans un partie de Tir-Na-nOg. Et alors plus la récolte avance plus elle se voute, vers Mabon (Alban Elved) elle récolte des pommes en pagaille, qu'elle met dans son chaudron. Elle se voute, de plus en plus, si bien qu'a Samhain elle ressemble vraiment a une autre Divinité qui elle est voutée toute l'année, la Cailleach Bheur. Elle se voute si bien que comme la Cailleach elle ressemble a une de ces Sorcières qu'on vois dans les Contes de Fées. Une fois je lui ai demander, pourquoi elle ce voutait comme ça tout les ans ??? Elle ma juste répondu : « Parce que je suis vieille ! ».
Donc c'est une divinité appeler parfois la Truie blanche mangeuse de cadavre, elle représente la Lune et le cycle de la vie de la mort et de la fertilité.
C'est l' épouse du Géant Tegid et la mère d'une fille superbe, « Creirwy » et d'un garçon affreusement laid, « Avagdu » ou « Avaghdhu » ou encore «  Afangddu, Avangddu ou Morvran »
Ne parvenant pas à tolérer le handicap de son fils ( sa laideur) Afangddu, Ceridwen fit bouillir dans un chaudron une potion de connaissance pendant un an et un jour afin de lui permettre de devenir sage et respecté d'une part et aussi de découvrir comment soigner sa laideur par magie. Elle confia la tâche de veiller sur le chaudron à Morda et Gwion Bach, mais une goutte tomba sur le doigt de ce dernier, il le lécha et il reçut ainsi le don à la place de Afangddu. Furieuse, Ceridwen poursuivit Gwion Bach qui se transforma maintes fois, en différents animaux de la nature, pour lui échapper. Il finit par se changer en grain de blé et Ceridwen, transformée en poule noire, en profita pour le manger. Quelque temps plus tard, elle donna le jour au célèbre poète et druide Taliesin (qui est en fait la réincarnation de Gwion Bach).
Les Bardes Gallois et Cornish s'appelaient eux mêmes « Cerddorion » ( Fils de Cerridwen).
On disait que le Barde Taliesin, fondateur de l'art Bardique, était né de Cerridwen et qu'il avait goûté un brouet puissant de son chaudron magique de l'inspiration. Cette potion appelée « Greal » (d'ou le mot « Graal » est probablement tiré), était fabriquée à l'aide de six plantes pour l'inspiration et le savoir.
Gwion Bach (appelé ultérieurement « Taliesin ») a bu accidentellement les trois dernières gouttes du liquide.
Son symbole est la truie blanche. C'est une Déesse de la mort, de la fertilité, de la régénération, de l'inspiration, de la magie, du chamanisme, du savoir bardique et druidique, de l'usage des herbes, des sciences, et de la sagesse. Elle a en plus de sa truie blanche des Goélands qui apportent la sagesse issue de la vie ou de la mort.

Creiddylad / Creudylad / Cordélia : Pays de Galles, Bretagne, Cornwall. Fille du Dieu de la mer, Llyr. Associée à Beltaine et aux fleurs, cette Déesse est souvent connue sous le nom de « Reine de Mai ». C'est la Déesse de la belle saison, des Fleurs d'été, des Fleurs d'amour et des amoureux.

Cairpre : Irande, Ecosse: Chef des Bardes des Tuatha Dé Danann, c'est le fils du Dieu Oghma.

Cian : Irlande, Ecosse: Fils de Diancecht, il a épousé Ethne, la fille de Balor, le Fomoire, ensemble ils ont eu un fils : Lugh Lamhfada (Bras long ou Grand Bras). Cian a été tué dans une bataille par les fils de Tuirenn fils d'Oghme (ouTuireann MacOghma).
Le Dieu Tuirenn fait partie des Tuatha Dé Danann, il est principalement connu pour être le père des dieux primordiaux que sont Brian, Iuchar et Iucharba, qui apparaissent dans le récit de la mythologie Gaélique : « Oidhe Chloinne Tuireann » (Mort des Enfants de Tuirenn) ; il est le fils d’Oghme. Son nom pourrait avoir le sens de « bariolé ».
Pendant la lutte qui oppose ses trois fils à Diancecht, ils tuent Cian, le père de Lugh par traîtrise, alors qu’il a l’apparence d’un sanglier sauvage. Lugh, afin d’assouvir sa vengeance, va leur imposer une quête d’objets fabuleux ; ils doivent lui ramener trois pommes des Hespérides, une peau de porc ayant des pouvoirs de guérison, une lance magique qu’il faut tremper dans l’eau pour la neutraliser, deux chevaux et un char plus rapides que le vent et le feu, sept porcs que l’on peut tuer chaque soir et qui renaissent au matin, la chienne Fail Inis qui effraie les fauves, une broche à rôtir et trois cris qui doivent être poussés sur la montagne de Miohainn (ce qui fait l’objet d’un interdit rituel). Ils vont échouer aux deux dernières épreuves et vont finir par mourir d’épuisement. Après quoi, Tuireann meurt de chagrin.

Cailleach Bheur / Cailleach Béara / Caillagh ny Groamagh / Loathly Lady / Black Annis / Beine Bric: Ecosse / Irlande / île de Mann: C'est la Déesse Ecossaise de l'hiver. Son nom en Gaélique signifie « Vieille Dame voilée de bleue ». À l'origine l'Ecosse s'appelait « Caledonia » ou « La terre donnée par la Cailleach » Car une anciennes légende Ecossaise affirme que c'est la Déesse Cailleach qui a crée et offert l'Ecosse aux hommes qui la peuple.
La Fête de Samhuinn (Samhain) marque l'arrivé de la Cailleach Bheur, qui est célébré par son culte le 29 Octobre, et ensuite durant le rite de Samhain le 31 Octobre et le 1er Novembre (elle doit être honorer avec les autres Divinités de Samhain). Elle vit dans une maison Ecossaise en pierre (une chaumière en Scots = Sheiling's home), au sommet du Ben nevis, elle saute de montagne en montagne par dessus les bras de mer et va laver son linge dans le « Corryvreckan », le tourbillon au large de la côte Ouest de l'Ecosse. Avec son bâton magique ou son marteau (comme celui du Dieu Thor mais en plus modeste) elle fait tomber les pluies, la foudre, elle apporte le froid, la glace et la neige. Avec son bâton elle glace les arbres et l'herbe, elle a un trône au sommet de la montagne « Sliabh na Callighe », dans le comté de Heath. En Écosse, on attribue à la Cailleach la création de nombreuses montagnes et collines. On dit que ces collines ont été formées quand elle traversa le pays en semant par erreur des pierres tombant de son panier ou nasse de pêche. Dans d'autres cas elles lui servent de marche pied.
La Fheill Brighde le 31 Janvier, et a Imbolc le 1er Février qui sont les dates auxquelles la Cailleach ramasse du bois pour le reste de l'hiver. L'on dit que si elle veut que l'hiver dure plus longtemps, elle s'assure qu'il fait beau ce jour-là, pour qu'elle puisse tranquillement ramasser une grande quantité de bois pour que l'hiver dure d'autant plus longtemps. S’il fait mauvais le 1er février. La Cailleach ne s'est pas réveillée, et elle n'aura bientôt plus de bois. Elle ne fera donc pas durer l'hiver. Sur l’île de Man elle est connue comme la Caillagh ny Groamagh et elle a la forme d’un grand oiseau portant des branches dans son bec.
Dans un légende Ecossaise elle confie a Brighidh une épreuve, celle de laver une toison de mouton noir jusqu'à ce qu'elle devienne blanche. Brighidh demande de l'aide a Lugh pour accomplir cette tâche « impossible » Lugh jette alors sa lance qui fait peur a la Cailleach, celle ci trouve alors refuge dans un bosquet. Elle y réfléchit et fini par en sortir, avec son marteau a la main elle s'en sert donc pour libéré Brighidh de son épreuve, la toison de mouton devient blanche et la neige se mit a fondre, l'herbe et les arbres a se couvrire de fleurs, la Cailleach et Brighidh apportèrent la fécondité a la terre. La Cailleach bheur est la Déesse de l'hiver, de la neige, de la glace, du froid, de la peur, de la maladie, de la sagesse, de la vieillesse, de la mort, de la protection, elle donne beaucoup de force a ses protéger.

Cocidius the Red / Cocidius le Rouge : Nord de la Grande Bretagne. « Le rouge » Dieu de la guerre. L'équivalent de Mars. C'est un Dieu qui était vénérer par les Bretons de Strathclyde, et des Celtes « Bretons » du Nord de la Grande Bretagne (soit les actuels : Yorkshire, Borders, Lothian, Dumfries, Galloway). C'est le Dieu de l'abattage des animaux pour leurs viandes a Samhain, en vu des resserves pour l'hiver. Dieu des animaux sauvages, de la forêt, de la force, de la promptitude et de la guerre. le nom de ce Dieu vient du vieux Breton « cocco » =  rouge, ce qui suggère que les statues du Dieu Cocidius étaient ainsi peintes. Cependant, ce peut être plus simplement une version latinisée du vieux gallois coit (en gallois contemporain coed), « bois » ou « forêt », en faisant une transcription de « Sylvanus », dont le nom signifie littéralement « Dieu des Bois ». Le fort romain de Bewcastle était nommé Fanum Cocidius, c’est-à-dire le « temple de Cocidius ». Ce qui nous prouve bien que les Bretons du Nord de la Grande Bretagne et aussi du Sud de l'Ecosse ont été Romanisés, et que les Romains on bien laisser un trace, une influence sur leurs cultes Druidiques.
 D’autres forts ont des autels dédiés au Dieu Cocidius the Red on été retrouver par les archéologues autour du mur d’Hadrien, principalement à l’ouest, et en Cumbria, dont Banna à Birdoswald.Cocidius y est représenter en guerrier avec un bouclier dans la main gauche, une épée dans la droite.

Conlaoch / Conloch : Irlande, Ecosse : Dieu de la magie, de la force et de la protection, principalement des gens de mérites, des chasseurs, des guerriers et des Druides. C'est le fils de Cuchulainn et de Aoife.

Cliodhna : Irlande, Ecosse : Cliodhna est une Déesse gardienne du Sidhe (l'autre monde des Celtes) des sources, elle personnifie la beauté, la santé et l’amour. Elle possède trois oiseaux magiques (des grues ou des corneilles, selon les versions de la légende), qui se nourrissent exclusivement de pommes merveilleuses et dont les chants ont le pouvoir de procurer le sommeil éternel, ou de guérir les malades.
Elle a quitté sa résidence de « Tir Tairngire » (Terre des Promesses – autre nom du Sidhe / Sith), par amour pour Ciabhán, un humain, qui va périr noyé dans le port de Glandore dans une gigantesque vague, envoyée par le Dieu souverain Manannan Mac Lir. Cliodhna, qui avait été plongée dans un sommeil magique, est ramenée par la vague dans la Terre des Promesses. La marée à cet endroit porte désormais le nom de « Tonn Chlíodhna », la vague de Cliodhna.
Cette histoire n’est pas sans rappeler celle de Conle, le fils du roi Conn Cetchathach, dont une Bean Sidhe est tombée amoureuse, et qui parviendra à l’entraîner dans l’Autre Monde, en dépit des efforts du Druide Corann.C'est la Reine des fées de la province de Munster.

Credne : Irlande : Dieu forgeron et bronzier des Tuatha Dé Danann.

Cwn Annwn : Pays de Galles : Les Chien de meute d'Arawn, appelés plus tard « Chiens de l'enfer » par les Chrétiens, ce sont des chiens protecteur qui gardent les frontières entre les mondes. Ils sont aussi souvent les messagers des Morts, mais ne commettent aucun mal ni aucune forme de destructions.

Cu-Chulainn / Cuchulain / Cuchullin : Irlande, Ecosse : Cuchulainn n'est pas vraiment un Dieu mais un Héros Celte, qui épouse une Déesse Aoife, et qui a été initier au Druidisme pas la Déesse Scota.

Cyhiraeth : Pays de Galles. Déesse des ruisseaux. Elle est devenue plus tard comme un Bansidh (une femme Elfe, ou Fée de la culture Gaélique).

Dagda / Dagde / Karadog / Caradoc / Caradawc / Goueznoù : Irlande, Pays de Galles, Bretagne :
Le nom Dagda veux dire « le Bon Dieu » ou « Père des Pères », Père des Dieux et des Hommes dans les textes Irlandais, Dieu Paternel, c'est le seigneur de la vie et de la mort, le Dieu Archidruide (grand Druide), Dieu de la magie, de la terre et de la nourriture, c'est un Dieu cuisinier lier a la fertilité. Dagda est le grand roi de la Tuatha Dé Danann. Il vis dans quatre châteaux dans les profondeur de la terre d'Irlande et sous les collines de Bretagne. Dagda a eu plusieurs enfants.
Les plus importants parmi ses enfants sont : Brighidh, Angus MacOg, Midir, Oghma, et Bodb the red.
Dagda est le Dieu de la mort et de la renaissance, maître de tous les métiers, seigneur du savoir parfait.
Dagda est aussi un Dieu Cuisinier et magicien, il est alors plus connue sous ses autres noms, Caradoc, Karadog ou Gouezioù (ce sont des noms Bretons), il a un chaudron, appelé « The Undry » (le jamais sec) qui fournis de la nourriture à volonté. Il joue aussi de la musique, c'est un Dieu Druide qui pratique l'art Bardique. Il possède une harpe en Chêne vivante qui fait changer les saisons dans le bon ordre. Il a pour arme une énorme massue, qu'il traîne derrière lui, elle est montée sur roues. Il a aussi une roue à huit rayons qui symbolise les huit fêtes de la roue de l'année celte.
Dagda est un Dieu de la protection, des guerriers, des connaissances, de la magie, du feu, du dons de prophétie, du temps et des saisons, de la réincarnation, des arts, de l'initiation, du soleil, de ceux on reçu leur sacerdoce des Dieux, de la guérison, de la régénération, de la prospérité et de l'abondance.

Diancecht / Dian Cecht : Irlande, Ecosse : Diancecht est le Dieu Druide-Médecin des Tuatha.
Morrigù a reçu une malédiction de la part des Fomoires (voir du Fomoire Febar le père de Conann le roi des Fomoires), suite a ce mauvais sort Morrigù se retrouve enceinte, mais la grossesse de la Déesse Morrigù ce passe très mal. Diancecht délivre la mère, mais est horrifier par l'affreux bébé auquel Morrigù donne naissance, l'enfant est un monstre qui saute au coups de sa mère et tente de la tuer, Diancecht l'attrape et c'est lui qu'il tente de tuer avec une hurlement épouvantable, Il parvint a pourfendre le cœur de l'enfant, il y a trouvé trois serpents qui pouvaient tuer n'importe quoi.
Il les a tués eux aussi, les a brûlés et a jeté les cendres et les restes dans la rivière la plus proche.
Les cendres et les restes étaient si empoisonnés et mortels que les arbres qui étaient sur les rives sont tous morts en quelque heures, et les eaux de la rivière se sont mises à bouillir et elles tuèrent tout ce qui était vivant dans cette rivière. Cette rivière est aujourd'hui appelée « Barrow » (Bouillante).
Diancecht reçu de nombreux présents de la part de la Déesse Morrigù pour son aide, dont les enfants qu'il revait d'avoir. Il eu plusieurs enfants, les fils de Miach, Cian, Cethe, et Cù, ainsi qu'une très belle et très intelligente fille, Airmid a laquelle il enseigna tout son savoir et tout ce qui concerne la médecine et le Druidisme.
C'est le Dieu de la guérison, de la médecine, de la régénération, de la magie, du travail bien fait et de l'argent.

Don / Domnu / Donn : Irlande, Pays de Galles : Don = « Mer profonde » ou « Abysse » C'est la Reine ou Roi des mers et de Tir Na nOg. Déesse ou Dieu de la mer et de l'air. Parfois appelée Déesse d'autre fois Dieu ??? (on ne connais pas bien son sexe???) C'est l'équivalent de la Dana Irlandaise. En Irlande Don est un Dieu masculin et il préside sur la vie, et sur la terre des morts. Les entrées vers cet Autre Monde se trouvaient toujours dans un « Sidhe » ou un tumulus funéraire (un Dolmen dans une colline) le plus souvent proche d'un Clan ou d'un village, (d'où son attrait pour les vivants). C'est un Dieu de l'éloquence, de la magie et du contrôle des éléments.

Druantia : Irlande, île de Man, Ecosse : Son nom signifie « La Reine des Druides », C'est un Déesse typiquement insulaire, car c'est elle la créatrice de notre calendrier, « la Fionn's Windows », « Calendrier des Oghams » ou « Calendrier des Arbres ». C'est la Déesse des Arbres, en particulier des Sapins. Déesse de la fertilité, de la passion, des relations sexuelles, de la protection, de la druidité, de la sagesse, du savoir, et de la créativité.

Dylan : Pays de Galles, Irlande, île de Man : Dylan est le « Fils de la vague », Dieu de la mer, c'est le fils de Gwydion et d'Arianrhod. C'est le Dieu de l'abondance de la mer, de la pêche et des poissons. Son symbole est le poisson d'Argent.

Elaine : Pays de Galles, Grande Bretagne. Elaine est la Déesse des fleurs et du printemps. Divinité des nouveaux commencement, et de la fraicheur des renouveaux, des nouvelles vies. Elle protège les enfants.

Epona : Grande Bretagne, Espagne (Celteibères), France (Gaule). Son nom signifie « Jument Divine » ou « Déesse des Juments ». Epona est une belle jeune femme blonde qui garde les chevaux. C'est une Déesse de la fertilité, de la maternité, de la protection des chevaux, de la reproduction des chevaux, de la prospérité, et d'autre animaux comme les chiens. C'est aussi une Déesse des sources curatives et des semences.

Eriu, Erin : Irlande : Erin est l'une des trois Reines des Tuatha Dé Danann et une des filles de Dagda. Elle est connue pour avoir aider les Fianna (les Fianna sont des guerriers et chasseurs) a protéger l'Irlande et ses royaumes, on dit aussi dans la Gaelic tradition (et dans les contes populaires Irlandais) que c'est elle qui a inventer la langue Gaélique. On lui doit par exemple la devise de l'Irlande « Erin go Bragh » = (L'Irlande pour toujours). La même chose pour l'Ecosse « Alba gu Brath » = (L'Ecosse pour toujours) et aussi pour les colonies Vikings (Norse-Gaels), « Vikland gu Brath » = (Nord et Nord-Ouest de L'Ecosse, Islande et Groenland) Voir l'île a l'Ouest du Groenland dans la Saga d'Erik le rouge. Bien que cette dernière devise ne soit plus d'actualité, il y a un liens entre ces trois devises.

Esus : France (Gaule), Bretagne, Grande Bretagne : Son nom signifie « le Meilleur » c'est le Dieu des bûcherons et des forestiers. Il coupe un arbre dans lequel était sa bien aimée (une divinité des Arbres une Dryade) et fou de colère contre lui même et de chagrin, il descendit la rechercher a Cytraul dans le bas astral. C'est le Dieu le plus sacerdotal chez les Druides Gaulois.

Flidais : Irlande, Ecosse : Déesse des forêts, des bois et des choses sauvages, Flidais est la maîtresse des bêtes sauvages. Elle voyage en chariot tiré par des Cerfs. Elle ce métamorphose souvent en différent animaux.

Goibniu / Gofannon / Govannon : Irlande, Pays de Galles, Cornwall : Son nom signifie « Grand forgeron ». C'est un des Dieux Artisans avec Luchtaine, le charpentier, Brighidh qui est elle aussi forgeron, Weland (ou Völund) un autre Dieu forgeron (mais d'origine Saxonne) qui a parfois été vénérer par les celtes, (selon les Mythes de Cornwall) et Credne, le chaudronnier. Goibniu a forgé toutes les armes des Tuatha Dé Danann. Ces armes atteignaient toujours leur cible et toute blessure causée par elle était fatale. Goibniu est aussi le Dieu de la bière, sa bière est sacré elle donne l'invulnérabilité aux Tuatha Dé Danann. C'est le Dieu des forgerons, des armuriers, de la fabrication des bijoux, de la brasserie, du feu et de la métallurgie.

Gwydion : Pays de Galles : Druide des Dieux. Fils de Don, et Frère de Goibniu, d'Arianrhod et de Amaethon. Gwydion et Druide, magicien et barde. Il protège en particulier les Bardes et tout les Druides du nord du Pays de Galles. Gwydion est un Dieu aux nombreuses habiletés comme Lugh. C'est un magicien des pouvoir de l'air qui maîtrise a la perfection, il fait tomber aussi la pluie et venir un brouillard druidique durant les batailles, il se métamorphose. Son symbole est le cheval blanc. Ce Dieu est considérer comme le plus grand magicien parmi les Dieux Celtes. Dieu de l'illusion (comme le Nordique Loki) de la transformation et de la magie (comme Kerridwen), du ciel et de la guérison.

Gwynn Ap Nudd, Gwyn Nightson : Pays de Galles, Grande Bretagne : Dieu de la Nuit, son nom signifie « Blancheur enfantée par la nuit » ou « Fantôme fils de la nuit ». C'est un Dieu Nocturne qui parcoure le monde a la recherche des fantômes de personnes juste mortes.Dieu des Fées et des Enfers Celtiques (Cytraul). Dans la tradition Galloise il est aussi le Roi de « Plant Annwn » ou Royaume des Fées souterraines. Une légende du Pays de Galles raconte que le fait qu'il soit en Cytraul avec les morts qu'il garde, le rend très triste, et qu'il par a la recherche de personne mortes mais qui on été joviales dans leurs vies, pour égailler son existence.

Gwythyr : Pays de Galles : Opposé à Gwynn Ap Nudd. Gwythyr est un Dieu lumineux du soleil, et de la joie de vivre. La Musique et les chants. C'est le Roi du jours et du monde des vivants.

Margawse : Pays de Galles, Grande Bretagne : Déesse Mère Celtique, Déesse des récoltes et de l'abondance, mère protectrice des Druides, Certains pensent que c'est la même Divinité que Dana.

Math / Math Mathonwy : Pays de Galles, Grande Bretagne : C'est un Dieu Druide, et Magicien. Math est le Dieu de la magie, de la sorcellerie et de l'enchantement, ou plutôt du « Druidcraft » = (la magie pratiquer par un Druide).

Myrddin / Merddin / Merlin / Merlinus / Merzhin / Ambrosinus / Ambrosus Lailoken / Lailoken : Pays de Galles, Grande Bretagne, Ecosse, Cornwall, Bretagne : Grand Sorcier, Druide, Magicien. Associé à la tradition Féerique et a la tradition Druidique (celle qui englobe avec elle ce qu'on appel « la Matière de Bretagne »). Les vieilles tradition Galloises et les anciens poèmes Bardiques le surnomment « L'hommes Sauvage des bois aux dons de prophétie» ou « le Fou des bois ». On dit qu'il a appris toutes ses connaissances en druidisme et en magie des Déesses : « Dana, Nimue, Morrigù, Epona, Cerridwen... » L tradition veut qu'il dorme dans une grotte de cristal cachée, dans la forêt de Brocéliande (la partie a Paimpont de cette forêt, la partie a Huelgoat de Brocéliande et plus tournée vers Arthur / Arth vawr).
Merlin est le Dieu des illusion, des métamorphoses, des herbes sacrées des Druides, de la guérison, de la sagesse, des bois et de la nature (comme Flidais ou Kernunnos), c'est aussi le Dieu de la protection et des bons conseils, de la divination et de la prophétie, des dons de Druide (habiletés psychiques), prédiction, cristallomancie, magie, rituels, sortilèges, incantation, il protège aussi comme Brighidh ou Goibniu les artisans et les forgerons.

Morrigù / Morrigan / Morrighan/ Morrighoù / Morgane / et La fée Morgan (dans les Textes Arthuriens) : Irlande, Ecosse, Pays de Galles, Grande Bretagne : Morrigù est la Grande Déesse Mère des Druides Solitaires, qu'elle initie elle même le plus souvent. C'est une Déesse de la guerre et de la mort. Elle est aussi considérée comme la suprême Déesse de la guerre. Morrigù est la Reine des Fantômes, des Spectres et des Morts (« An Anaon » ceux du bas Astral a Cytraul = Enfers Celtiques). Elle peut se métamorphoser. C'est la Divinité Celtique de la Magie dans un but curatif et de protection, de la puissance, et elle enseigne aussi l'art du chamanisme a ses fidèles protéger.
Elle réganait sur les champs de batailles, aidant de sa magie, mais ne participait pas aux batailles.
C'est une Divinité de la Lune, des corbeaux et des corneilles. Quand elle est en guerre elle porte une armure avec deux lances, haches et/ou épées. La corneille noire est son déguisement préféré.
Elle part avec ses compagnons Dieux de la guerre et de la mort comme elle, Fea (haineux), Nemon (venimeux), Badb (furie) et Macha (bataille). Ensemble ils encourageaient les guerriers à combattre à mort. Morrigù est la Déesse de la nuit, de la lune, des rivières et des lacs, des eaux fraîche. De la sexualité, surtout la sexualité féminine, de la renaissance après la mort, des rituels initiatiques (d'où le rôle qu'elle joue pour les Druides Solitaires), des sorts de protections et de bannissements, de la magie, de la vengeance, de Samhain, de la prophétie et la divination. Morrigù est la patronne des Druides et Druidesse Solitaires et des Sorcières.

Monia / Mania/ Mana / Mene / Macha: Irlande, Ecosse : Le nom de cette Déesse signifie : « Corbeau », « Bataille » ou « Grande Reine des fantômes ». Macha est la mère de la vie et de la mort, Déesse de la guerre, mère de la mort, elle a un fils monstrueux qui ne sort que la nuit de Samhain le Dieu de la peur Fir Meit ou Far Eagal (= L'homme oiseau, ou l'homme de la peur).
Les Druides faisaient un rituel chaque année a Lughnasadh pour honorer Macha. Certain le font encore. C'est une Déesse de l'ultime récole ne pas l'oublier (l'ultime récolte = la mort). Elle ce fête a Lughnassadh car c'est une Divinité de la mort qui est diurne. Alors que Morrigù elle est nocturne, elle ce célébre donc en début d'hiver. On fait un rituel pour Macha a Lughnassadh comme on le fait pour Morrigù a Samhain.
Après une bataille les Druides coupaient les têtes des vaincus et plaçaient leurs corps sur une éstrade, ils utilisaient de l'huile pour conserver les têtes et ils l'appelaient la récolte des glands de Macha.
Macha est une Déesse protectrice en temps de guerre et de paix, c'est la Déesse de la guerre et de la mort, de la ruse, de la force physique, de la sexualité, de la fertilité et mon préféré : «  de la domination sur les mâles ». De mon côté j'ai plutôt tendance a lui rendre un culte au moment de Samhain, par rapport a son fils Fir Meit et a Morrigù, et durant Lughnassadh, je suis pas mal prit avec le culte de Lugh, l'auto-sacrifice d'Odin sur Yggdrasill, et Freyfaxi et le mariage de Thor et de Sif que je commémore a la demande de Thor chaque année le 28 Août.

Manannan Mac Lyr / Manawydan Ap Llyr / Manawydden : Irlande, îles de Man, Ecosse, Pays de Galles. Premier des Dieux de la mer en Irlande, l'équivalent de Llyr au Pays de Galles. Il s'habille avec un manteau vert et portait un bandeau doré sur la tête. Manannan est un Dieu de la métamorphose. Fils de Lir (ou Lyr), Dieu de la mer. L'île de Man et l'île d'Arran dans le Firth of Clyde (Firth of Clyde constitue une vaste étendue d'eau côtière du Royaume-Uni, abritée de l'océan Atlantique par la péninsule de Kintyre, qui renferme le firth extérieur d'Argyll et Ayrshire en Écosse) sont sous sa protection. Il possède sur lîle d'Arran un palais appelé Emhain of Apple tree, (Emhain du Pommier). Peut être y avait il un temple Druidique, composer du bosquet de pommiers ?? (on n'a pas plus d'information dessus).
Manannan Mac Lyr a des porcs qui se renouvellent constamment, et qui constituaient la principale nourriture des Tuatha Dé Danann et les empêchent de vieillir.
Il possède de nombreuses armes magiques et sacrées :
Deux lances appelées « Yellow shaft » (= harpon jaune) et « Red javelin » (=Javelot rouge), et des épées magiques appelées « The Retaliator » (= Vengeur), « Great fury » (=Grande furie), et « Little fury » (= Petite furie).
Son bateau était selon les mythe appelé «Sweeper of waves » (=Balayeur de vagues), et son cheval, « Glorious golden » (=Crinière splendide). Il a aussi une armure magique qui empêche les blessures et peut rendre les Tuatha Dé Danann invisible a volonté. De mon côté je l'ai vu deux fois durant mes voyages Astraux avec Scota et Dagda. Il était sur un char tiré par des Dauphins. Est ce qu'il s'agissait de Sweeper of waves ??
Dieu de la mer, Dieu des navigateurs, des tempêtes, des conditions météorologiques en mer ou sur la côte, de la fertilité, navigation, prévisions météorologiques, de la magie, des arts, des marchands et du commerce, de la renaissance.

Niamh (Sainte ou Saint en Gaélique) Irlande : C'est une Déesse de la lumière, son nom en Gaélique signifie « Brillante », « Brillance » ou « Beauté » C'est une Déesse Psychopompe, elle aide les héros et les druides a leur mort, pour passer d'un monde a l'autre, pour aller a Tir-Na-nOg (un des paradis celtes). Ce mot en Gaélique avec l'arrivé du Christianisme a changer de sens pour avoir a présent en Gaélique moderne celui de « Saint » ou de « Sainte », Par exemple en Gaélique, Saint Patrick ce dit « Niamh Padraig ».

Nicneven : Ecosse : Déesse Scots dons le nom signifie « Divine » et « Brillante » C'est un Déesse qui est associée a Samhain. En Ecosse on dit qu'elle chevauche durant la nuit de Samhain en compagnie des Unseelis (les Elfes sombres). Dans les Campagnes Ecossaises au moyen age on lui donnait plusieurs autres noms : Dame Habonde, Abundia, Satia, Bensozie, Zobiana, Herbodiana et Nec MacNee.

Nimue : Grande Bretagne, Bretagne : Déesse de la Lune, des étoiles et de la nuit. Elle est aussi parfois appelée Viviane ou Morgane, dans les mythes Arthuriens et les Sites Arthuriens, je pense a la Forêt de Brocéliande, la partie Est de cette forêt a Paimpont, il y a un cours d'Eau qui s'appelle le Ninian (c'est un nom proche de « Nimue »).

Nissyen : Pays de Galles : Dieu de la paix et demi-frère de Bran.

Nuada / Nudd / Nodons / Nodens / Lud / Llud / Llaw Ereint / Llud silver hand / Nuada a la main d'argent : Irlande, Pays de Galles, Grande Bretagne : Son nom signifie, « Main d'argent » ou « Celui qui accorde la richesse » ou « le faiseur de nuages ». C'est un Dieu des chefs. L'équivalent de Tyr, ou d'Odin, (en matière de poèmes et de bataille).
Il a une épée magique, invisible, l'un des quatre plus grands trésors des Tuatha Dé Danann.
C'est le Dieu de la guérison, de l'eau (potable des sources), de l'océan, Dieu de la pêche, du soleil, de la navigation, des accouchements, des chiens, jeunesse, beauté, lances et lance-pierre, des forgerons, des charpentiers, des bardes, des harpistes, des poètes, des historiens (par l'oralité), des Druide qui pratiquent la magie, des écritures dans un but magique (type oghams) de l'art de la guerre et des incantations.

Oghma / Oghme / Ogme / Ogmios / Grianainech / Cermait / Kermat : Irlande, Ecosse, Bretagne : Son nom signifie « la bouche de miel » ou « Visage du soleil ». L'équivalent d'Odin (avec les Runes) Il transporte une immense massue et c'est le champion des Tuatha dé Danann. Il a inventé l'alphabet Ogham. Il a épousé Etan (fille de Diancecht), et a eu plusieurs enfants. Un de ses fils, Cairpre, est devenu le barde des Tuatha des Danann. C'est le Dieu de l'éloquence, des poètes, des écrivains, de la magie par écriture, force physique, de l'inspiration, des langages, de la littérature, de la magie, des sortilèges, des arts, de la musiques, et de la réincarnation.

Pydorel / Piodhràgh / Pwydorell : Irlande, Ecosse, Pays de Galles : Pwydorell est un Dieu qui prend l'aspect d'un Chevalier, ou d'un Guerrier. Il parcoure la Lande les soirs d'automne et d'hiver, C'est un Dieu très triste, il cherche des gens a secourir pour oublier sa solitude. Pwydorell est un Dieu de la guerre, de la chasse, de la pêche, des activités agricoles, des gens qui luttent pour leur survie et de la chance.

Rhiannon : Pays de Galles: Son nom signifie « la Grande Reine », c'est la Déesse des oiseaux et des chevaux. Divinité des enchantements, de la fertilité et des enfers (Cytraul). Elle monte un cheval blanc rapide.

Scota / Scathach / Scatha / Scath : Ecosse, Irlande : Son nom signifie « Ombre » ou « Ombrage » ou encore « L'ombrageuse » ou encore « Celle qui bât la peur ». Déesse souterraine de la Terre de Scath. Déesse sombre sous son aspect très destructeur. Son nom Scota a donne le Nom de l'Ecosse en Anglais « Scotland ». Dans les Mythes celtes elle vit a Alba (l'Ecosse) sur l'île de Skye, et elle enseigne les arts martiaux. C'est la Divinité patronne des forgerons, des Druides qu'elle initie (comme Morrigù), Déesse de la guérison, de la magie, de la prophétie et des arts martiaux.

Sucellus / Secuellos : Grande Bretagne, Bretagne : C'est un Dieu qui porte un Maillet et qui s'en sert comme le Dieu Thor que je connais très bien. Son nom signifie « le bon frappeur ». Il est associé aux chiens, il porte un maillet ou un marteau. C'est un Dieu de l'abondance, du succès, de la force, de la protection et de la régénération.

Taliesin : Pays de Galles : Prince de la chanson, chef des Druides et des Bardes de l'Ouest, un poète incomparable. Patron des Druides et des Bardes. Il ce métamorphose, Dieu de l'écriture, de la poèsie, de la sagesse, de la magie, des bardes, de la musique, et du savoir druidique.

Tephi / Taphi : Irlande : Déesse de Tara et cofondatrice avec Tea de cette ville celte.

Toutatis / Totatis / Teutates : Bretagne, Grande Bretagne : Son nom veux dire : « Chef du peuple Breton » c'est l'un des plus anciens et des plus puissants Dieux de la guerre.

Trefuilngid / Fre-eochair : Irlande : Son nom veux dire « Triple porteur de la triple clé », c'est le Dieu du trèfle et compagnon de la Déesse Erin. Il porte un trident comme le dieu Poséidon. Les Irlandais vénéraient le trèfle en tant que signe de cette divinité longtemps avant l'arrivée de St Patrick.

Taranis : Grande Bretagne, Bretagne : Son nom signifie « le faiseur de tonnerre » un autre Dieu semblable a Thor. Il est associé au symbole de la roue et a l'aigle. Quand on cueille le gui dans le Druidisme, c'est l'un des deux Dieux auxquels on doit faire des offrandes, selon la tradition, (l'autre pour les Druides du nord c'est Odin).
C'est le Dieu du pouvoir, des mouvements, de la magie et de la connaissance ainsi que des aptitude a diriger.

Taltiu / Tailtiù : Irlande, Ecosse: Mère adoptive de Lugh. Elle est associée à Lughnassadh et a Alban Elfed (Mabon). C'est une Déesse des Récoltes, des Jeux pratiquer par les Anciens Celtes aux foires (ou célébrations) de Lughnassadh. Déesse de la Terre, de la paix, de la joie, et de la prospérité.

Weyland / Wayland / Weiland : Celtes de Grande Bretagne et d'Allemagne : C'est le Dieu forgeron et compagnon de la déesse Nerthus (dans certains mythes).
Le nom de famille Ecossais, « Smith » fait référence à une caste de Druide qui travaillaient le métal en Ecosse (probablement un héritage Picte).
Un tradition d'Aberdeen veut que Weyland vive dans une colline du Berwickshire  ou celle du Berkshire au sud de l'Angleterre qui est marquée par le Cheval blanc d'Uffington.
_________________
-" L'innocent est celui qui subit le mal, contrairement au juste, qui va au devant d'un mal pour le combattre." -Sagesse Druidique-
-" Un boiteux monte a cheval, un manchot garde les troupeaux. Un sourd fait assaut d'armes et rend service.
Mieux vaut être aveugle que brûlé, un mort n'est utile a personne." -Hàvamàl : 71- (l'Edda Poètique)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 12 Juin 2017 - 22:07    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Ésotérique Index du Forum -> Spiritualité -> Cultes et Croyances -> Druidisme Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom
referencement
Meilleur du Web : Annuaire des meilleurs sites Web. Referencement gratuit Classement de sites - Inscrivez le vôtre! Annuaire voyance