Le Forum Ésotérique Index du Forum
Le Forum Ésotérique
De la Parapsychologie aux Sciences Hermétiques, en passant par la magie, le spiritisme, la spiritualité, etc.
 
Le Forum Ésotérique Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

Le Culte des Dieux lier aux jours et a la roue de l'année

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Ésotérique Index du Forum -> Spiritualité -> Cultes et Croyances -> Druidisme
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Veigsidhe Karvgwenn
Spiritualiste débutant

Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2016
Messages: 608
Sexe: Masculin
Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat

MessagePosté le: Sam 17 Juin 2017 - 11:16    Sujet du message: Le Culte des Dieux lier aux jours et a la roue de l'année Répondre en citant

Le Culte des Dieux lier aux jours de la Semaine et a la roue de l'année:


Les jours de la semaines:

Avez-vous déjà noté les étonnantes similitudes et correspondances symboliques entre les noms que portent les jours de la semaine dans les différentes langues européennes ?...

Au-delà des évidentes parentés entre les langues de souche germanique (comme par exemple l'anglais et l'allemand), force est de constater, à quelques exceptions près, leurs remarquables concordances sur le plan symbolique, non seulement de par les noms des planètes auxquelles chaque jour fait référence, mais également et surtout de par les divinités et leurs attributions qui y sont associées.

Pour ne prendre qu'un exemple très simple, examinons de plus près les correspondances de ces noms entre trois langues européennes bien connues, le français, l'anglais, et l'allemand :


Français : Lundi ("Jour de la Lune"Diane déesse romaine)

Anglais : Monday ("Jour de la Lune"Divinité féminine et le gardien de la lune Mani)

Allemand : Montag ("Jour de la Lune"Divinité féminine et le gardien de la lune Mani)


Français : Mardi ("Jour de Mars", dieu de la guerre)

Anglais : Tuesday ("Jour de Tyr", dieu de la guerre)

Allemand : Dienstag ("Jour de Dien", dieu de la guerre)



Français : Mercredi ("Jour de Mercure")

Anglais : Wednesday (Wodan's Day, "Jour de Wodan" ==>correspondance Mercure-Lug-Wodan/Odin)

Allemand : Mittwoch ("Milieu de la semaine" ==> sans correspondance)



Français : Jeudi ("Jour de Jupiter", dieu de la foudre)

Anglais : Thursday ("Jour de Thor", dieu de la foudre)

Allemand : Donnerstag ("Jour de Donar/Thor", dieu de la foudre)



Français : Vendredi ("Jour de Venus", déesse de l'amour)

Anglais : Friday ("Jour de Freya", déesse de l'amour)

Allemand : Freitag ("Jour de Freya", déesse de l'amour)



Français : Samedi ("Jour de Saturne"Jours des divinités de la mort)

Anglais : Saturday ("Jour de Saturne" Jours des divinités de la mort)

Allemand : Samstag ("Jour de Saturne"Jours des divinités de la mort)



Français : Dimanche ("Dominus Dies", interprétation chrétienne tardive où le Dieu biblique remplace le Dieu Soleil)

Anglais : Sunday ("Jour du Soleil" Apollon-Belen-Sunnar ou sa fille Sòl)

Allemand : Sonntag ("Jour du Soleil" Sunnar et sa fille Sòl)


La roue de l'année:

Loin d'être le fruit de coïncidences liées aux hasards de l'évolution linguistique, ce fait en apparence anodin ne l'est pas du tout, puisqu'il illustre non seulement la pérennité des symboles mythologiques païens jusqu'à l'époque actuelle , mais aussi et surtout les étroites affinités spirituelles et culturelles ayant persisté de tous temps entre les divers peuples apparentés à l'indo-européanisme (quelles que soient les branches auxquelles se rattachent leurs langues respectives : germanique, latines, celtiques, etc).

Comme quoi , pour peu qu'on se donne la peine de pousser les recherches au-delà du superficiel et des préjugés xénophobes, la soi-disant opposition viscérale entre les mondes gréco-latin, celtique, slave, et nordique a tôt fait d'apparaître dépourvue de tout fondement sérieux. Nous pourrions même dire de cette rivalité créée artificiellement qu'elle est proprement grotesque et ne repose que sur l'exacerbation de différences minimes, parfois réelles mais le plus souvent imaginaires. Le patrimoine spirituel et culturel de tous les peuples européens constitue bel et bien un creuset civilisationnel commun. Et c'est à nous, Européen(ne)s modernes, dépositaires de ces traditions ancestrales, qu'il incombe de retrouver la trace d'une mémoire trop longtemps occultée...

La Roue Solaire à 4 axes avec ses 8 branches est un symbole que l’on retrouve énormément dans le monde celte. On pourrait même avancer que ce symbole est bien plus celtique que la fameuse « croix celtique ». Mais il faut également préciser que ce signe n’est pas exclusivement celte étant donné qu’on le retrouve un peu partout en Europe et même au-delà jusqu’en Inde où on le nomme la roue de la vie. Dans la culture hindoue, qui est en partie héritière de la tradition védique des Indo-Aryens, la roue à huit rayons symbolise le cosmos et les huit voies pour s’extraire des cycles de la réincarnation.

En Europe, cette Roue Solaire présente les huit directions de l’espace qui expriment la régénération et le renouvellement perpétuel des cycles. Son symbolisme se rattache très fortement à celui de la Roue Solaire à 4 branches avec la différence qu’ici, en plus des solstices et des équinoxes, sont également présentes les fêtes intermédiaires celtes qui sont Imbolc (1er février), Beltaine (1er Mai), Lughnasad (1er août), et Samhain (1er novembre). Ici aussi, le mouvement de la roue symbolise la vie et la division sacrée du temps et de l’espace, tout en se souvenant que ce mouvement est impulsé par le moyeu central qui, lui, représente la force immuable de l’axis mundi, le pilier universel reliant les différents mondes.

Dans la culture celte, cette Roue est le symbole du Dieu Taranis, le Dieu de la foudre et du tonnerre. Sur le chaudron de Gundestrup on y reconnaît Taranis tenant dans une main cette Roue Solaire. C’est avec cette roue qu’il génère les éclairs, faisant ainsi de cette roue son arme ultime. À l’époque gallo-romaine, les statues du Jupiter celtique très souvent représentent le Dieu tenant une roue. Ce Jupiter celtisé est bien entendu selon l’interprétation romaine l’équivalent de l’ancien Dieu Taranis ; tous deux sont maîtres de la foudre. Dans ce contexte, la roue de Taranis, le fulmen de Jupiter, et le marteau du Dieu germano-nordique Donar / Thor, remplissent donc la même fonction de maîtrise absolue des éléments célestes. La roue est ici l’arme par excellence qui protège le monde des Dieux et des hommes contre les forces du chaos, des Géants et des Titans. Elle assiste les Dieux dans le maintien de l’ordre cosmique. C’est certainement aussi la raison pour laquelle, encore de nos jours, on trouve fréquemment dans nos campagnes à l’entrée des maisons une roue de charrette suspendue ; elle remplie une fonction de protection pour toute la demeure sous l’œil bienveillant de Taranis. La Roue de Taranis est également très présente dans la toponymie gauloise ; un exemple parmi tant d’autres est la ville de Rouen qui se nommait Rotomagos (Roto = Roue ; Magos = marché). Les légendes celtes d’Irlande nous parlent du druide mythique Mag Ruith dont le nom signifie « serviteur de la roue ». Ce druide était le détenteur du pouvoir de la roue cosmique. La Déesse galloise Arianrhod elle aussi porte un nom intéressant car il se traduit par « roue d’argent ». Un des jeux guerriers du héros celte irlandais Cuchulainn était celui de la roue : ce dernier formait avec son corps après de nombreuses contorsions une roue animée d’une grande vitesse.

Cette Roue Solaire à huit rayons nous mène tout droit à la symbolique du chiffre 8. Dans les tradtions occidentales, le 8 symbolise un cycle accompli. Et ce n’est pas un hasard si dans toutes les cultures païennes, le 8 est le chiffre de l’équilibre cosmique. Il est la somme des 4 directions cardinales et des directions intermédiaires faisant de lui le médiateur entre le carré et le cercle, entre la terre et le ciel. Ce lien octogonal entre forces ouraniennes et chtoniennes se retrouve clairement dans le symbolisme des huit pattes du cheval d’Óðin, car ce Dieu nordique n’a de cesse de maintenir le lien entre les différents mondes.

Source : Hathuwolf Harson
_________________
-" L'innocent est celui qui subit le mal, contrairement au juste, qui va au devant d'un mal pour le combattre." -Sagesse Druidique-
-" Un boiteux monte a cheval, un manchot garde les troupeaux. Un sourd fait assaut d'armes et rend service.
Mieux vaut être aveugle que brûlé, un mort n'est utile a personne." -Hàvamàl : 71- (l'Edda Poètique)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 17 Juin 2017 - 11:16    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Ésotérique Index du Forum -> Spiritualité -> Cultes et Croyances -> Druidisme Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom
referencement
Meilleur du Web : Annuaire des meilleurs sites Web. Referencement gratuit Classement de sites - Inscrivez le vôtre! Annuaire voyance